Bungô stray dogs – Tome 18

Bungo_Stray_Dogs_18_Ototo

Confrontation entre Teruko des Chiens de chasse et Sigma, le patron du Casino céleste, membre des Cinq Anges déchus !
Pendant ce temps, Atsushi se retrouve enfermé avec Lucy Montgomery dans la chambre d’Anne, alors que Tachihara, l’agent double des Chiens de chasse, découvre une preuve innocentant les Détectives armés…
Le duel entre Dazai et Dostoïevski, les deux cerveaux respectifs des Détectives armés et des Anges déchus, fait rage à distance !

Barre-de-séparation

Le rassemblement de pas mal de personnages dans le Casino de Sigma promettait beaucoup mais j’ai eu du mal à me remettre en marche après une coupure aussi longue depuis la sortie du tome précédent.
Pourtant, une fois les choses remises en place, je me suis régalée.
Pour une fois, les Détectives armés sont très passifs.

On capture le directeur du casino. On stoppe ces attentats et on range les Chiens de chasse de notre côté. Ce sont les trois objectifs de cette mission. Tel est le plan de Dazai.

Pour le théorie, ça c’est le plan de Dazai. En pratique, ce sont surtout Teruko et Tachihara des Chiens de chasse qui vont s’opposer à Sigma. Et même plus qu’à Sigma parce que celui-ci n’a qu’on objectif, défendre son casino, sa maison. Son désespoir et sa détermination on les comprend quand on apprend qui il est vraiment, au travers de dialogues que se livrent Dazai et Dostoïevski, pourtant toujours en prison.
Ces deux là sont des génies absolues, ayant tout calculé dans les moindres détails depuis des années et cet affrontement au casino, c’est le moment de voir jusqu’où ils ont pu aller. Spoiler : Très loin.
Sigma en devient un personnage particulièrement touchant alors qu’on le connait pourtant à peine et, tout comme Atsushi, j’ai eu envie de le protéger très fort alors que rien ne semble plus aller pour lui et qu’il perd le plus important à ses yeux.

Mais si Dostoïevski a énormément réfléchi (et cette petite phrase sur la police rajoutée sur la page est absolument machiavélique), Dazai a lui pensé au côté imprévisible des humains et c’est là que tous ces instants où  on a pu voir les membres de la Mafia portuaire interagir entre eux prend sens. Tachihara est peut-être un membre de la police mais c’est surtout un membre de la Mafia. Et c’est cette dualité qui permettra, peut-être, aux Détectives armés de trouver une porte de sortie.

Ce combat dans le casino où intervient aussi Hawthorne est le centre de ce tome. Mais il ne faut pour autant pas oublier qu’on n’en sait encore que très peu sur les Anges déchus et qu’il y a beaucoup de monde dehors. On approche sans doute de la fin de cet arc, mais on n’est pas encore au bout de nos surprises.

Bungô stray dogs – Tome 18
Kafka Asagiri et Harukawa 35
Ototo

3 réflexions sur “Bungô stray dogs – Tome 18

  1. Je n’ai pas lu ta review, je n’en suis qu’au tome 10, je rattrape doucement mon retard mais comme tu le disais dans ton tweet, cette série est tellement chouette et j’aime beaucoup les couvertures, elles sont si belles.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s