Bungô Stray Dogs – Tome 16

51emj1B-2zL._SX355_BO1,204,203,200_

Kyôka et Atsushi se retrouvent séparés des autres membres de l’agence des Détectives armés. Atsushi décide d’aller demander à Fitzgerald l’autorisation d’utiliser ses « Yeux de Dieu » pour retrouver Mushitarô et venir en aide à ses collègues.
Pendant ce temps, le docteur Yosano, Kenji et Tanizaki rencontrent Mori. Ce dernier demande à Yukichi Fukuzawa de lui céder Yosano en échange de son aide…

Barre-de-séparation

J’ai mis encore une fois beaucoup trop de temps entre ma lecture du tome précédent et celui-ci ce qui fait que j’ai eu peur d’être perdue dans une intrigue qui au premier abord part dans tous les sens avec des personnages très éparpillés.

D’un côté, Dostoïevski et Dazai sont en prison et jouent aux devinettes et de l’autre, le Département des pouvoirs spéciaux regroupe ses forces pour s’attaquer aux Détectives.
Et au milieu de tout ça, Atsushi, qui cherche Mushitarô qui est le seul à pouvoir les innocenter, passe un marché avec Fitzgerald qui lui veut récupérer Mitchell pour affronter Hawthorne.

On pourrait donc croire que tout soit très confus mais il n’en est rien du tout puisque ce tome fait le choix de partir dans des flashbacks bien lointains pour faire plus ample connaissance avec le Docteur Yosano.
C’est un choix plutôt saugrenu mais qui fonctionne étrangement bien, avec un personnage pour lequel je n’avais jusque là que peu d’empathie, puisqu’on en apprend beaucoup sur elle mais aussi indirectement sur Mori et Fukuzawa et leurs différentes façons d’interagir avec ceux qui leur sont proches.

« Perdre »… C’est le droit de tout humain… Et je leur ai volé.

Et tout ça sans oublier que les Chiens de chasse sont toujours dans le coin et que leur cinquième membre reste pout le moment bien mystérieux.
Du coup, alors qu’on est au premier abord dans quelque chose de très transitoire, on se rend compte à l’arrivée que tous les pions ont encore une fois bien avancés. Chacun bouge, essaie de tirer profit de la situation et les sentiments que l’on peut éprouver pour les personnages rendent parfois les frontières entre le bien et le mal terriblement confuses.

Bungô stray dogs – Tome 16
Kafka Asagiri et Harukawa 35
Ototo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s