Nos c(h)œurs évanescents – Tome 6

choeurs 6

Le miracle a eu lieu et le chorale du collège Kawami Higashi a passé les phases éliminatoires. Tous ses membres ont donc les yeux tournés vers le concours national.
Vladimir réalise alors que, pendant qu’il doutait de lui-même, les autres ont continué à avancer, à changer … tout comme cette ville en bordure de mer, où résident les jeunes sopranos. Lentement, mais inexorablement, le temps continue de s’écouler …

Barre-de-séparation

En voyant la très belle couverture de ce sixième tome, j’étais pas mal impatiente de me lancer dans ma lecture. Tomo fait partie de mes personnages préférés et j’avais bien envie d’en découvrir un peu plus sur lui.

Autant dire que j’ai été pas mal désappointée quand à la place on a passé pas mal de temps à faire la connaissance de Mito qui a bien d’autres problèmes, notamment parce que sa voix ne lui plait pas mais c’est loin d’être la seule chose. Je nai rien contre Mito et, au contraire, j’aime les questions apportées au sein d’une chorale pour les questions autour de la tonalité de la voix, mais aussi celles qui peuvent être posées sur un corps en transition sans que rien ne soit vraiment tranché.
Mais le manga approche de la fin et jusque là j’ai l’impression qu’on a rencontré beaucoup de personnages et qu’on n’a fait que survoler les difficultés que chacun rencontre sans vraiment prendre la peine de les approfondir. Mais au moins toute la partie sur l’opéra, qui parasitait un peu celle du concours des chorales est terminée et permet de recentrer un peu le propos.

Heureusement, il y a Vladimir. Qui vit toujours extrêmement difficilement son changement de voix mais dont le séjour à Kawami aura fait beaucoup de bien, notamment en côtoyant Minori le frère d’Aoi, qui est décidément quelqu’un que j’aime beaucoup même s’il donne l’impression de ne pas faire grand chose. Il sait parfaitement parler aux enfants autour de lui et il leur montre qu’il les comprend, tout en leur indiquant qu’une autre voie est toujours possible.

Mais je crois que ce n’est plus ce qui me donne envie de remporter le concours aujourd’hui. Ce qui me porte, ce n’est ni Kawami, ni mon avenir … Mais nous tous, les vingt-quatre membres de la chorale … Car c’est la seule chance que nous aurons de gagner cette compétition tous ensemble.

Avec un dessin toujours aussi beau, la série semble maintenant lancée vers son final et se concentrer sur le concours national des chorales. Mais alors que tout semblait aller pour le mieux, j’ai été très surprise par la conclusion de ce tome et j’ai hâte de voir comment les jeunes vont pouvoir se remettre de cela.

Nos c(h)œurs évanescents – Tome 6
Yuhki Kamatani
Akata

3 réflexions sur “Nos c(h)œurs évanescents – Tome 6

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s