Nos c(h)œurs évanescents – Tome 4

couv32149811

Malgré l’absence d’Aoi, qui n’arrive plus à chanter, la chorale de son collège a réussi à se qualifier ! Motivés comme jamais, ses membres redoublent alors d’efforts, et ça, même pendant les vacances d’été. En effet, il ne leur reste plus que quelques semaines pour se préparer, et leur faudra fournir de nombreux efforts, car la compétition s’avère particulièrement compliquée.

Barre-de-séparation

Mariko Ise était sur la couverture du tome précédent et pourtant j’avais regretté qu’on ne fasse que survoler le personnage, ce que je trouvais un peu dommage.
Cette fois, il s’agit de Midori Machiya mais c’est plutôt dans le dialogue entre les deux filles que l’intrigue avance réellement avec un déclic de fait autour de la parole qui est très bien expliqué et mis en image. J’ai beaucoup aimé ce duo assez improbable parce qu’elles réussissent à en tirer chacune le meilleur, pour que Ise puisse enfin s’exprimer mais aussi pour tout ce qui tourne autour de la chorale. Ces espèces de camp d’été où tout le monde ressoude les liens sont très courants dans les mangas japonais mais j’ai trouvé celui-ci particulièrement efficace parce que c’est basé sur un idée saugrenue de leur prof et évidemment ce n’est pas du tout ce à quoi les membres s’attendent.
Il n’empêche, ça marche et j’ai trouvé que ces petits moments où tout le monde est réuni fonctionnent particulièrement bien avec cette ambiance de groupe où chacun donne le meilleur de lui-même.

En plus, ça règle aussi en partie le problème d’Aoi qui se décide enfin à sortir de sa chambre. Je sais que je ne devrais pas mais j’ai pourtant beaucoup de mal avec ce personnage et je préfère passer du temps avec les secondaires dont je trouve les petits problèmes bien plus réalistes. Aoi me semble toujours très égoïste alors que son mal être est bien présent mais je ne comprends tout simplement pas ce qu’il cherche à faire. Et sa visite à Vladimir est étrange, comme s’il avait besoin d’être méchant pour réussir à débloquer son propre problème, en le transmettant à quelqu’un d’autre.

Nos c(h)œurs évanescents – Tome 4
Yuhki Kamatani
Akata

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s