Please like me – Saison 4

please_like_me

La relation de Josh avec Arnold se complique alors qu’il tente toujours de gérer ses parents et ses amis.
Et ce n’est pas tous les jours faciles.

please 4

Après une très jolie saison 3 dans laquelle les personnages donnaient enfin l’impression d’un peu grandir, le final avait déjà été poignant, Josh rejetant toutes les personnes autour de lui (à l’exception de son chien) au cours d’un repas de Noël mémorable.

Si vous comptiez sur cette saison 4 pour vous remonter le moral, passez votre chemin, ce n’est pas du tout le cas, loin de là.
Bien au contraire, tout semble s’acharner pour rendre Josh encore plus solitaire que d’habitude, mais cette fois, c’est bien par lui que les événements se précipitent et alors que son humour réussissait à fonctionner jusque là, je l’ai trouvé assez odieux par moments.

pl

Après s’être montré d’une cruauté inimaginable avec Arnold, j’avais envie de le voir se prendre un bon retour de karma dans la figure, et ça n’a pas raté, loin de là.

Ce qui restera le plus marquant pour moi avec cette série, c’est que malgré tous les sujets graves qu’elle a réussi à traiter, avec la famille et les maladies mentales notamment, elle a réussi à rester drôle jusqu’au bout. Pas à s’éclater de rire à tout moment évidemment (quoi que l’enchaînement des rencards amoureux foireux de Josh vaut son pesant de cacahuètes), mais il y a toujours eu un instant, même au plus profond du désespoir, où les personnages ont réussi à me faire sourire, à sortir une réplique sur leur propre situation qui montre bien qu’ils ont conscience d’être ce qu’ils sont.

ple rose

Cette saison, on souffre bien plus que dans les précédentes, on s’ouvre bien moins vers l’extérieur. Le format se resserre de nouveau en six épisodes et il n’y pas le temps de faire la connaissance d’autres que ceux que nous connaissons déjà, et même parmi ceux-là certains ne font qu’une rapide apparition. Si le petit passage de Geoffrey m’a bien plu, la quasi-absence de Claire, qui était pourtant un des personnages central au début, était un peu triste.
Mais c’est très bien comme ça, car il est temps de leur dire adieu.

pless

Si on revient aux origines, beaucoup de choses se seront passées entres les deux. Le plus important c’est que Josh et Tom sont toujours ensemble et leur amitié est ce qui a tenu la série tout au long des années.
Je suis contente qu’on parte sur cette image, avec toujours la présence de John bien entendu.

pleas

Avec la fermeture de la chaîne Pivot qui diffusait la série aux Etats-Unis, il semblait déjà compliqué d’avoir cette saison qui, malgré les difficultés, a été un petit bijou. Josh Thomas a réussi à dire ce qu’il avait à dire et ça a été un vrai plaisir de faire un bout de chemin en compagnie de tout ce petit monde, mais aussi de la nourriture et de son univers musical.
Keegan Joyce restera mon coup de cœur, et son Arnold, toujours au bord de la rupture, m’aura touchée bien plus qu’une fois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s