La quête d’Ewilan – Tome 3 : L’île du destin

ewilan

Grâce à Ewilan, la victoire se dessine pour l’empire. Mais un traître œuvre dans l’ombre. Un traître lié à la disparition de ses parents. Un traître qui l’attend sur l’île du destin…

Barre-de-séparation

Me voilà enfin arrivée au bout de cette trilogie, mais ce dernier tome a été assez pénible à lire, une bonne partie m’ayant plutôt déçue.
Tout le début est consacré à une fuite en avant dont j’avais du mal à voir le but. Le petit groupe d’Ewilan, amputé de Chiam et Artis, partis vivre leur vie de leur côté, mais aussi d’Ellana et Salim, est en route pour rejoindre la Citadelle du nord du pays. Si j’ai très vite regretté l’absence des deux premiers, qui sont sans doute mes personnages préférés, les deux suivants reviennent rapidement avec une excuse assez fallacieuse qui ne sert juste qu’à de nouvelles retrouvailles. Et tout le passage dans cette citadelle ne m’a pas du tout intéressée, si ce n’est pour l’introduction de Siam, qui a l’air d’être plutôt intéressante.
La deuxième partie est un retour dans notre univers et je m’en réjouissais plutôt vu que j’avais beaucoup aimé Akiro. Le point positif, c’est qu’on ne s’éternise pas et que c’est agréable d’avoir une réponse à l’adoption du frère et de la sœur, tout le reste m’a fait lever les yeux au ciel devant tant de facilités et de revirements beaucoup trop aisés.

Heureusement, la suite m’a beaucoup plus plu et Akiro arrive avec des pouvoirs assez intéressants.
J’aime bien les voyages et, si le nouveau pouvoir de Salim m’a paru sortir un peu de n’importe où, l’excuse trouvée pour ne pas se transporter plus facilement vers la capitale a finalement bien marché, tout comme l’inclusion des légendes arthuriennes, bien que plutôt saugrenue.
Quant au final, il est rapide mais efficace, il y a des pirates et le combat de dessinateurs marche très bien avec moi tant il revient à la base de ce qu’est la série avec son appel à l’imagination.

Reste que la plupart des personnages, notamment féminins m’auront encore une fois beaucoup trop agacée. C’était déjà le cas avec Ellana, mais Ewilan, que j’appréciais plutôt pas mal jusque là est devenue infecte avec Salim, lui reprochant tout et son contraire à tel point que je n’en pouvais plus d’elle, ce qui est plutôt dommage pour un personnage principal, alors qu’Eléa, la principale opposante, n’a pas de réelles motivations à ce qu’elle fait.

La Quête d’Ewilan – Tome 3 : L’île du destin
Pierre Bottero
Rageot

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s