L’Apocalypse selon Sandra

xcover-8075

Quand l’apocalypse éclate et que les morts se relèvent pour dévorer les vivants, Sandra Cochrane s’y retrouve confrontée d’une façon des plus terrifiante.
Menottée à un shérif zombie au sein d’une horde toujours grandissante, elle est entrainée sur les routes poussiéreuses du Texas.
Sans destination, sans savoir combien de temps les morts tolèreront sa présence parmi eux.
Un road trip sanglant et sous haute tension où elle devra mobiliser les compétences les plus improbables pour survivre.
Après avoir côtoyé Sandra et sa meute, vous ne verrez plus jamais les zombies de la même façon !

Merci aux éditions Livr’s pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

Les zombies, c’est pas vraiment mon truc. Autant je me régale en fantasy, en fantastique, en science-fiction, autant les invasions de zombies je passe souvent à côté.
Et pourtant, il aurait bien été dommage que je passe à côté de ce livre parce que c’est un petit bijou de justesse.

Sandra est une jeune femme plutôt simple, qui aime le shopping mais qui s’occupe de la ferme familiale plutôt prospère sans rechigner jusqu’au beau jour où un shérif totalement borné débarque pour venir arrêter un des ouvriers agricoles ce qui déclenche catastrophe sur catastrophe puisque une épidémie de zombies se déclare, et que Sandra ne réchappe à la transformation qu’en tombant dans une fosse à purin et en se retrouvant enchainée au shérif qui, lui, est bel et bien devenu un zombie.

J’avais découvert Céline Saint-Charle avec La Divine Proportion, que j’avais trouvé très bon, mais j’ai encore préféré ce livre parce qu’avec sa progression très logique, il finit par retourner complètement nos certitudes.
Alors qu’au départ on souhaite tout simplement que Sandra s’échappe pour retrouver sa famille et exterminer toute cette horde de zombies, on commence petit à petit à s’attacher à eux, parce que Sandra, avec beaucoup d’empathie, se donne pour tache de les comprendre. Comme avec des enfants, elle les éduque, elle leur apprend des gestes basiques et elle prend soin d’eux. Il n’y a pas vraiment de but à leur errance, du moins au départ, mais cette fuite en avant est riche d’enseignements.

On ne suit pas l’apocalypse du côté des humains mais on la vit du côté zombies, et je dois dire que c’est très rafraichissant. On a coutume de dire que dans ce cas de figure, l’Homme est le meilleur ennemi de l’Homme.
Et bien c’est encore pire quand on regarde la situation d’un œil extérieur comme celui de Sandra tant toutes les horreurs qu’elle croise tranchent avec la vie plutôt tranquille qu’elle mène avec les zombies.

Tout n’est pas toujours rose, il y a des passages franchement pas très ragoutants mais j’ai aimé que certains détails ne soient pas mis de côté. Bien souvent, dans les récits post apocalyptiques, on laisse de côté certains basiques de la survie. Ici, on nous parle hygiène, besoins naturels et menstruations. Ca fait du bien.

Et à l’arrivée on obtient un livre très juste, avec un personnage principal à l’évolution remarquable et des questionnements qui portent grâce à un renversement de la perspective que l’on suit habituellement dans ce type d’ouvrage.

L’Apocalypse selon Sandra
Céline Saint-Charle
Livr’s

2 réflexions sur “L’Apocalypse selon Sandra

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s