Alex Verus – Tome 2 : Malédiction

alex verus 2

Tout va plutôt bien pour Alex Verus. Le Conseil le laisse tranquille, Luna prend ses marques dans le rôle de son apprentie, et personne n’a essayé de le tuer depuis au moins deux semaines.
C’est alors qu’une femme mystérieuse se présente une nuit dans sa boutique, poursuivie par un tueur à gages.

Barre-de-séparation

J’avais beaucoup aimé le premier tome des aventures d’Alex Verus mais je n’avais pas sauté sur la suite des tomes ce qui n’empêche de se remettre très vite dans le bain.
Notre gentil Alex s’occupe toujours de son magasin d’objets magiques tout en effectuant quelques missions pour le Conseil avec lequel il s’est plus ou moins rabiboché. Jusqu’à ce qu’un beau jour une jeune femme débarque chez lui et qu’il se retrouve être la cible de quatre tentatives de meurtres dans les jours qui suivent alors que de vieilles connaissances reviennent bien trop proches de lui.

C’est avec grand plaisir que je suis retombée dans cet univers, toujours séduite par la plume de l’auteur et le personnage d’Alex qui se trouve dans une position délicate dans le milieu des sorciers, lui qui n’a absolument aucun pouvoir offensif et qui se contente de fuir quand les ennuis arrivent.
Je rappelle qu’il a été éduqué par un magicien de l’Ombre mais qu’il n’en est pas un lui-même, ce qui le laisse en dehors de la hiérarchie du Conseil qui n’hésite pourtant pas à faire appel à lui quand ils ont besoin d’un devin.
Du coup c’est assez saugrenu qu’il tente d’avoir une apprentie, d’autant plus que je ne suis pas hyper fan de Luna et ça explique qu’il accepte aussi bien l’arrivée d’une autre femme dans son entourage alors que ça pue la fourbasserie dès qu’elle pointe le bout de son nez.
J’aime beaucoup mieux Sonder qui revient faire un petit coucou et j’ai apprécié qu’on nous parle un peu plus des créatures magiques qui existent dans cet univers avec l’intrigue principale qui tourne autour d’un rituel visant à leur siphonner leur pouvoir pour augmenter la puissance de celui qui jette le sort.
C’est assez basique mais ça permet aussi à Cendre et Deleo d’être présent et je suis de plus en plus partagée sur ces deux personnages qui, s’ils sont bien à ranger dans la catégorie des mages de l’Ombre, paraissent bien souvent bien moins méchants que certains membres du Conseil. Ca correspond bien à ce que représente aussi Alex, lui qui mène sa barque le plus loin possible de tout ce qui peut représenter l’autorité magique même s’il est parfois obligé de transiger un peu avec ce principe.

Cette aventure est particulièrement mouvementée, avec les dangers qui se multiplient dans l’entourage immédiat d’Alex, ce qui permet de ne pas s’ennuyer un seul instant même si j’aurai parfois aimé que le personnage puisse avoir un peu de temps pour souffler un minimum.
Mais c’est une des caractéristiques de l’urban fantasy et dans ce style là, ce livre peut se placer dans les meilleurs qui existent.

Alex Verus – Tome 2 : Malédiction
Benedict Jacka
Editions Anne Carrière

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s