Binti – Tome 1

couv13550662

Maîtresse harmonisatrice du peuple Himba, Binti est vouée à reprendre la boutique d’astrolabes de son père. Mais l’incroyable don pour les mathématiques de l’adolescente lui ouvre les portes de la prestigieuse université d’Oomza. Binti embarque sur le Troisième Poisson à l’insu de sa famille. Mais au cours du trajet, les Méduses, ennemies millénaires des humains, abordent le vaisseau pour en massacrer les passagers. Commence alors pour Binti un combat pour sa survie et celle de ceux qui lui sont chers.

Barre-de-séparation

Publié en France chez ActuSF, ce premier tome de Binti regroupe en réalité trois grosses nouvelles suivant chronologiquement la vie du personnage. Nnedi Okorafor est une auteure qui a marqué un grand coup avec cet ouvrage puisqu’elle a obtenu le Prix Hugo et le Prix Nebula du meilleur roman court pour la première d’entre elles.

Binti est donc un roman de science-fiction et, à ce titre là, je ne l’ai pas trouvé fabuleux. J’ai d’ailleurs mis plusieurs mois à réussir à en faire une critique parce que dans le fond, j’ai trouvé l’histoire en elle-même plutôt décevante.
On a un personnage principal qui quitte sa planète pour aller faire des études dans une université lointaine, en chemin son vaisseau est attaqué par les Méduses et tous les passagers meurent à l’exception d’elle-même qui se trouve transformée contre son gré grâce à un mystérieux artefact qu’elle avait trouvé enfant.
On ne sait pas grand chose de l’univers, l’hostilité entre les Méduses et certains humains n’est pas claire, les études de Binti une fois arrivée à Oomza ne sont pas explicitées et, franchement, tout le scénario ne donne l’impression de n’être là que pour mettre en valeur son personnage principal et ses questionnements.
Il y a un cruel manque de profondeur dans l’univers, pas d’explication sur comment fonctionnent les planètes entre elles et même sur certains personnages tout est très flou. Alors qu’il n’y en a pourtant que deux de principaux, je n’ai pas compris ce qu’était le rôle de maitresse harmonisatrice de Binti et on ignore absolument tout de Okwu.

En revanche, c’est bien plus intéressant quand on se focalise sur la place elle-même de Binti dans cet univers.
L’écrivaine est d’origine nigériane, son héroïne est Himba et c’est sur tout l’aspect des différences culturelles, de la volonté de Binti de trouver une vie en dehors de son peuple sans renier ses origines et du regard que les autres lui portent, que ce livre est vraiment important.
L’héroïne est partagée entre plusieurs cultures, elle a subi des traumatismes et personne ne peut réellement la comprendre. Elle appartient à une terre, a envie de découvrir ce qui se trouve à l’extérieur mais ne veut pas pour autant ne plus exister dans sa famille qui ne l’accepte plus réellement et vit une expérience initiatique qui la change profondément. J’ai d’ailleurs trouvé que le récit était bien plus intéressant une fois qu’elle rentre chez elle pour son pèlerinage, mais encore une fois, la place de la science-fiction est bien légère.
C’est un livre qui doit sans doute parler à beaucoup de monde, avec une représentativité qu’on ne voit absolument jamais dans ce type d’ouvrage. Rien que pour ça, il mérite les louanges qu’on entend sur lui et il est important qu’il puisse toucher le maximum de personnes.

Binti – Tome 1
Nnedi Okorafor
ActuSF

6 réflexions sur “Binti – Tome 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s