Les Nécrophiles anonymes – Tome 4 : L’Île aux démons

couv12811234

Quatre ans après l’enlèvement de Bob par le Roi William, qui mène toujours des expériences interdites afin de créer une race de créatures plus puissantes que toutes les autres, Népomucène est devenu consultant pour la Police des Affaires Surnaturelles et recherche toujours son plus précieux ami à travers le monde. Il a appris les arcanes de l’alchimie, et son corps est désormais recouvert de runes qui le rendent moins vulnérable au monde surnaturel dans lequel il évolue. Mais rien ne peut le sauver de la folie et de la mort qui le guettent à moyen terme… car il vient de finir la dernière fiole de sang de la réserve que Bob lui avait constituée « au cas où ». Depuis qu’ils sont devenus amants, Népomucène est en effet son calice, désormais lié au sang du vampire. En plus d’avoir perdu l’amour de sa vie, il se résigne donc à perdre la raison, puis la vie.Jusqu’à ce qu’enfin apparaisse une piste… une piste qui, il en est sûr, ne peut qu’être l’œuvre de Bob. Mais est-il réellement prêt à découvrir ce qui l’attend au bout de ce périple et, surtout, ce qui est arrivé à son ami et amant ?

Barre-de-séparation

Les tomes de cette série montant en puissance et au vu de l’enlèvement de Bob par le roi William à la fin du troisième, j’ai enchaîné immédiatement avec le suivant qui voit Népo reprendre sa place de narrateur.

Les choses ont pourtant bien évolué puisque quatre ans se sont écoulés. Népo a intégré la PAS et son équipe, composée de Nicolas et Gabrielle, qui passent leur temps à se disputer, accueille un petit stagiaire, Gibet.
C’est à ce moment que Bob se met à leur communiquer des indices sur sa localisation à Madagascar, ce qui pousse tout le monde à embarquer à bord du zeppelin, en compagnie de Basil.

Encore plus sombre que les précédents, ce nouveau tome apporte les quelques réponses qui manquaient sur les objectifs de William, mais aussi sur le rôle de Bob dans toute cette histoire. Et, tout comme Népo, je n’ai pu m’empêcher d’être terriblement déçue par son comportement.
Si je comprends cette évolution, je n’ai pas retrouvé le personnage que j’aimais tant et ça me rend un peu triste.

La mythologie s’agrandit également encore un peu et, pour tout dire, je ne sais pas trop quoi penser de l’introduction de ce nouveau personnage, bien trop fort pour que quiconque puisse s’opposer à lui. Et je ne suis pas certaine d’être intéressée par le fait que l’histoire aille dans cette direction.

Malgré tout, j’ai été contente qu’on arrive au bout de l’histoire d’Ambrosuis. Sa durée était parfaite et elle a su s’arrêter alors qu’on arrivait au bout du personnage.
Ce n’est pas encore le cas pour la relation entre Népo et Bob et comme il s’agit du seul point restant en suspens, je suis curieuse de voir de quoi va bien pouvoir parler le prochain tome.

Les nécrophiles anonymes – Tome 4 : L’Île aux démons
Cécile Duquenne
Bragelonne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s