The Expanse – Tome 1 : L’éveil du Léviathan

couv69387291 (1)

Jim Holden est second sur un transport de glace qui effectue la navette entre les anneaux de Saturne et les stations installées dans la Ceinture d’astéroïdes. Quand son équipage et lui croisent la route du Scopuli, ils se retrouvent en possession d’un secret pour lequel certains sont prêts à tuer. Une guerre s’annonce s’il ne découvre pas qui a abandonné ce vaisseau, et pourquoi.
L’inspecteur Miller recherche une jeune femme dont les parents sont riches et influents. Son enquête le mène au Scopuli et à Holden.

Entre le gouvernement de la Terre, les révolutionnaires des planètes extérieures et certaines firmes aux visées obscures, Holden et Miller doivent jouer finement : leurs chances de réussir sont minces.

Merci à Babelio et Le Livre de Poche pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

Si The Expanse est une de mes séries télévisées préférées, elle est avant tout une série de livres écrits par James S. A. Corey, un nom derrière lequel se cachent en fait deux personnes.

L’aventure prend place dans un futur où la Terre et Mars se surveillent dans une ambiance de guerre froide et où une partie de la population habitent bien loin de ces deux planètes, dans la Ceinture où une multitude d’astéroïdes ont été peu à peu colonisées.
C’est là que les Ceinturiens survivent, laissés pour compte par les habitants des planètes intérieures.

Holden est le second du Canterburry, un vaisseau destiné à ravitailler la population en eau. C’est aussi un Terrien qui ne voit que par la diffusion des informations, quitte à faire le jeu des ennemis lorsqu’il se met à communiquer tout ce qu’il apprend à travers toute la galaxie.
Miller est un policier stationné sur Cérès, travaillant pour Hélice-Etoile. Bougon et solitaire, il essaie de faire au mieux son travail malgré les menaces d’insurrection de l’APE même s’il est lui aussi un Ceinturien. Plus âgé, plus réfléchi, plus cynique aussi, s’il ne comprend pas tout ce qu’il se passe autour de lui, il a vite intégré que rester dans l’ombre lui permet d’enquêter tranquillement.

Deux hommes que rien ne destinait à se croiser si ce n’est que la destruction du Canterburry et l’enquête de Miller sur l’étrange disparition de Julie Mao pourraient avoir plus de connexions qu’au premier abord.
D’autant plus que le lien que Miller tisse avec cette inconnue absente le pousse à prendre de dangereuses initiatives.

C’était la raison pour laquelle il s’était lancé à sa recherche. Julie était devenue la part de lui-même capable de sentiments humains. Le symbole de ce qu’il aurait pu être s’il n’était pas devenu ce qu’il était maintenant.

L’alternance des chapitres entre les deux personnages permet de rapidement faire avancer l’intrigue et d’offrir des points de vue différents sur les mêmes éléments.
Si Holden est un peu fade et ne devient intéressant que par ceux qui l’entourent, Miller a encore une fois réussi à me séduire.
Mais au-delà d’eux, la multitude de personnages secondaires est ce qui permet d’enrichir cet univers comme Havelock, le policier terrien qui ne comprend pas la façon de penser si particulière des Ceinturiens et qui subit leur xénophobie, Fred Johnson, le Boucher de la station Anderson, Dawes, Diogo et tous ces Ceinturiens antipathiques mais qui luttent pour leur indépendance.
Les Martiens, si rarement croisés, les Terriens, grands absents d’une intrigue qui les concerne portant au premier plan, mais aussi les membres du Rocinante et c’est amusant de se rendre compte que Naomi, Amos et Alex représentent les trois puissances en place.

Si le style d’écriture n’est pas mauvais, il n’a aussi rien de fabuleux et les deux points de vue perdent de leur pertinence quand la route de Miller et Holden se croise, les informations étant parfois répétées sans beaucoup d’intérêt.
Mais l’univers est bien construit et les explications apportées suite à l’abordage de la station Thoth embarquent le récit dans une direction intrigante.

C’est prenant, avec parfois quelques jolies interrogations sur les motivations des uns et des autres, et il est bien difficile de lâcher son livre une fois plongé dans son récit.

The Expanse – Tome 1 : L’éveil du Léviathan
James S. A. Corey
Le Livre de Poche

9 réflexions sur “The Expanse – Tome 1 : L’éveil du Léviathan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s