Stigmata / Stigmata : Les bonus

couv26751496

Stigmata

D’aussi loin qu’il se souvienne, Enki a toujours vécu entre les murs d’une maison close. Une vie dure et monotone, baignée de chansons et d’histoires où de pauvres filles de joie finissent toujours par être sauvées par de beaux chevaliers. Mais Enki sait bien que ces choses-là n’arrivent jamais.

Jusqu’au jour où un jeune étranger passe la porte de l’établissement. Rey porte sur sa peau les stigmates d’une autre vie. Des marques qui intriguent Enki, autant qu’elles l’inquiètent.

Les symboles des initiés à la magie…

Barre-de-séparation

J’aime les romances quand elles se déroulent dans un univers particulier.
A ce titre, le background de Sortie des Sables ou des Oiseaux Chanteurs avait fait pour beaucoup dans mon appréciation de ces livres.

Stigmata avait tout pour elle en prenant place dans la ville d’Olshian, avec un passé de dieux dragons disparus, des Kalenshi qui possèdent des traditions particulières et une Académie qui forme des magiciens se servant de leurs stigmates pour exercer leurs pouvoirs.

J’ai malheureusement très vite déchanté parce que de tout cela nous ne verrons rien, l’intégralité du récit prenant place dans un bordel et les protagonistes n’en sortant jamais.
Alors, certes, l’histoire d’Enki et de Rey est réussie et crédible, mais leurs personnages sont à peine esquissés.
Déjà qu’il ne met jamais le nez dehors, Enki ne parle à personne. Il reste constamment dans l’ombre et ne se dévoile que très peu.
Seul le retournement final permet d’en apprendre un peu plus sur Rey.

C’est un peu dommage qu’on ne reste que sur la surface des possibilités parce que l’écriture est elle très belle et les scènes érotiques ne sont jamais vulgaires.

Stigmata
C.J. Sterne
MxM Bookmark


couv40964408

Stigmata : Les bonus

Rey referma doucement la porte derrière eux et alluma une lampe à huile, laissant à Enki le temps de jeter un œil à la petite et stricte chambre militaire. La pièce était sobre et chichement meublée.

Barre-de-séparation

Ces petits bonus prennent place à la suite de l’histoire principale et sont toujours écrits dans le même style agréable.
Bien que courts, on apprend sans doute plus sur l’univers en trois chapitres que dans l’intégralité du roman.

Cette fois, on suit le point de vue de Rey et, surtout, fini la maison close, on visite un peu Olshian, on découvre la caserne et la maison de Rey et on le voit discuter avec d’autres personnages qui lui posent des questions et le font réfléchir. Sortir Enki du bordel a des conséquences, qu’il faut maintenant assumer.
Au détour d’une conversation avec un ami, on apprend même les suites du procès !

Bref, si le background n’est pas encore bien exploité, ces petits bonus réussissent au moins à remplir leurs fonctions et à se rendre compte que la route est encore longue pour Rey et Enki.

Stigmata : Les bonus
C.J. Sterne
MxM Bookmark

Publicités

Une réflexion sur “Stigmata / Stigmata : Les bonus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s