Les oiseaux chanteurs – Tome 1 : L’héritier des Vêpres

les-oiseaux-chanteurs

Depuis des siècles, de jeunes hommes payent le prix fort dans l’espoir d’intégrer le Temple de Valnon en tant qu’Oiseaux Chanteurs. Tous les douze ans, deux d’entre eux, une Alouette et une Grive, sont apurés afin de préserver leurs voix célestes. Mais rares sont ceux qui parviennent un jour à accéder au rang convoité de Colombe, l’avatar de Saint Alveron lui-même.
Depuis la création du Temple il y a environ six cents ans, Willim est seulement la troisième personne à devenir Colombe au prix de son sang. Quasi prisonnier du Temple durant la totalité de son mandat, Willim ne se soucie que d’une chose : remplir sa mission en chantant pour Valnon.
Mais tout bascule le jour où son fidèle garde du corps est assassiné. Willim, quant à lui, est sauvé de justesse par Nicholas Grayson, un mercenaire qui porte avec lui des rumeurs de scandales et des prophéties. Hanté par les fantômes et les cauchemars, trahi par un autre Oiseau Chanteur et poussé à l’exil, Willim s’efforce tant bien que mal de déchiffrer l’histoire enchevêtrée du titre de Colombe, afin de mieux comprendre ses devoirs envers Valnon, et son Saint…

Barre-de-séparation

Attention, coup de cœur en vue !
Je l’ai senti au moment même où je débutais ce livre, malgré un résumé qui peut sembler très confus.
En effet, les premiers pas peuvent être assez difficiles parce qu’on est projetés d’un seul coup dans un univers déjà en place, très caractérisé, et qu’on ne découvre qu’au fur et à mesure des événements.

Notre porte d’entrée, c’est Grayson, un mercenaire de la Ville souterraine qui se rend au Temple de Valnon pour répondre à l’appel d’un de ses anciens amis. Là, il retrouve un monde qu’il a connu plus jeune, un monde qui tourne autour de trois oiseaux chanteurs qui cadencent les journées au rythme de leurs chants.

Mais dans l’ombre, quelqu’un cherche à tuer Willim, la Colombe, tellement rare qu’il n’est que le troisième à porter ce titre. Grayson entre donc à son service en tant que garde du corps, promettant de protéger cette perle rare.

A travers un récit très soutenu, on suit donc les pérégrinations des fuyards, cherchant à échapper à ceux qui veulent leurs morts. Heureusement, ils ne sont pas seuls dans leur périple et les deux autres oiseaux chanteurs, Dmitir l’Alouette et Ellis la Grive, sont partis avec eux.
Chacun de ces personnages a son propre caractère, et c’est un régal de les accompagner.

La narration s’attache à présenter les points de vue de chaque protagoniste, y compris celui des opposants. C’est un procédé très agréable, qui permet de ménager le suspense tout en nous ouvrant aux motivations et aux pensées des uns et des autres. Ainsi, chacun est compréhensible à son niveau et j’ai aimé savoir ce qu’ils avaient en tête.

Il y a bien une romance dans le récit. Mais elle est tellement ténue que ceux qui ne sont pas adeptes du genre peuvent tout de même apprécier la lecture. En effet, c’est sur l’univers, particulièrement riche, que l’accent est mis. C’est de la fantasy à très haut niveau, du genre qui dépayse complètement, avec des légendes anciennes, des malédictions, de la religion, des pirates, des costumes et une royauté dirigée par les femmes.

C’est complexe, il ne vaut mieux pas lâcher son récit trop longtemps sous peine d’être perdu. Mais c’est aussi tellement prenant que je n’en ai pas du tout eu envie et que j’ai dévoré chaque page assez avidement.

Toutes les émotions sont présentes, et malgré des débuts qui peuvent sembler difficiles pour s’immerger dans l’univers, c’est un régal, notamment grâce à des personnages qui sont particulièrement bien travaillés, même les plus secondaires, et à une écriture très solide.

Dernier point, qui n’est pas forcément un détail, si cet ouvrage est présenté comme un premier tome, il se suffit aussi à lui même.
L’histoire paraît bouclée et, si on peut très bien imaginer la mise en place d’une suite, elle ne paraît pas indispensable et satisfera donc ceux qui n’ont pas envie d’attendre.

Les oiseaux chanteurs – Tome 1 : L’héritier des Vêpres
L. S. Baird
MxM Bookmark

Publicités

Une réflexion sur “Les oiseaux chanteurs – Tome 1 : L’héritier des Vêpres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s