Sherlock 101 – A study in pink

sherlockl

Je profite du marathon Sherlock sur France 4 pour compléter mes billets sur cette série que j’adore.

En quelques mots, pour ceux qui ont passé les quatre dernières années sur la Lune ou autres recoins obscurs de la galaxie, Steven Moffat, l’odieux showrunner actuel de Doctor Who, et Mark Gatiss, le roi de la psychologie, ont donné un grand coup de modernité à Sherlock Holmes en le faisait vivre en 2010.

A part l’époque, rien ne change. Sherlock est toujours autant accro à la nouvelle technologie

weather

Il est également toujours autant drogué, ou plutôt, il tente d’arrêter

1280676793-vlcsnap-2010-08-01-10h01m10s238SHER101

Watson reste un ancien soldat qui revient d’Afghanistan et il continue à s’occuper des mémoires de Sherlock

Sans titre

Tout en respectant impeccablement l’univers d’Arthur Conan Doyle, cette série joue à merveille sur la modernité. GPS, mariage homosexuel, blogs, téléphones portables, tout est là

1280676793-vlcsnap-2010-08-01-11h43m21s107SHER101

Watson, fauché comme les blés et traumatisé par la guerre, est joué magnifiquement par Martin Freeman qui est choupinou au possible dans ses pulls en laine et qui ressemble à un petit chaton qu’on a envie de border dans un lit.

pull

Et qui peut encore ignorer l’interprète de Sherlock en la personne de Benedict Cumberbatch, le seul, le vrai, l’unique. C’est un magnifique sociopathe de haut niveau et l’unique détective consultant au monde.

1280676793-vlcsnap-2010-08-01-10h01m33s211SHER101

Les seconds rôles sont également impeccables. Lestrade est absolument craquinou et Mycroft est un merveilleux grand frère sur protecteur.

1280676793-vlcsnap-2010-07-31-18h47m17s10SHER101

La scène de rencontre entre Sherlock et John à la morgue de St Barth reste pour moi encore un grand moment. A peine quelques instants ensemble et ils réussissent à s’adopter mutuellement. John comprend de suite qu’il ne sert à rien de vouloir changer Sherlock et que celui-ci peut lui apporter la dose d’aventures qui manque à sa vie.

Au delà des personnages, l’intrigue policière de ce premier épisode est en plus suffisamment bien ficelée pour tenir la route.
Des suicides en série inexpliqués obligent Lestrade à venir demander de l’aide à Sherlock. Les indices recueillis sur la scène de crime de la dernière victime l’entraîne à la recherche de la valise manquante.

Watson, qui s’est fait abandonner comme une vieille chaussette dans un coin paumé, rencontre un homme mystérieux qui se présente comme le meilleur ennemi de Sherlock et qui essaie de lui acheter des informations sur ce dernier. Mais notre brave docteur, déjà fidèle à son coloc, refuse l’offre.

1280676793-vlcsnap-2010-08-01-09h59m00s199SHER101

Sherlock joue avec le meurtrier, lui donne un rendez-vous et, en l’attendant, discute de sa (non-)vie sentimentale avec John. L’arrivée d’un taxi va les entraîner dans une chasse poursuite dans les rues de Londres.
Le fou rire des deux zouaves après cette course montre bien cette complicité qui s’est déjà installée entre eux.

1280676793-vlcsnap-2010-08-01-11h48m30s116SHER101

Le tueur est génial. Ce pauvre chauffeur de taxi invisible sait parfaitement sur quels leviers appuyer pour convaincre Sherlock de lui suivre et de choisir une pilule. Ce duel verbal entre les deux est assez impressionnant.

1280676793-vlcsnap-2010-08-01-12h24m30s220SHER101

Heureusement, John ne veut pas perdre son nouveau copain et le suit à la trace.

94621336_o

Leur petit secret à tous les deux restera bien gardé.

Mais avant de mourir, le chauffeur va lâcher le nom de son sponsor. Moriarty, le plus grand fan de Sherlock.

Et après avoir fait la connaissance de Mycroft (et un tacle au passage sur son régime), le fameux meilleur ennemi, nos deux compères s’en vont en gloussant comme des pintades, ce qui promet de belles aventures pour la suite.

Publicités

6 réflexions sur “Sherlock 101 – A study in pink

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s