Nos jours brûlés – Tome 1

2049. depuis vingt ans, le Jour a disparu, et la raison de ce bouleversement reste un mystère. Si Elikia n’a jamais connu que la Grande Nuit et ses dangers, sa mère, Diba, refuse de s’y résigner. Persuadées que la disparition du soleil est liée à celle de Juddu, une ancienne cité qui aurait abrité des êtres divins, toutes deux sillonnent l’Afrique en quête d’indices et de vestiges.
Leur fantastique épopée les conduira jusqu’au cœur de l’Invisible…

Roman afro-futuriste, ce livre (bien qu’aucune mention n’en soit faite nulle part ce qui a le don de m’énerver) est le premier tome d’une saga dans laquelle nous suivons Elikia et sa mère qui sont à la recherche d’une cité disparue et du dernier Eclaireur qui pourrait leur permettre de comprendre ce qu’il s’est passé dans ce monde où le soleil a disparu suite à des évènements mystiques.

La première partie est assez rapide et se conclut très brutalement par une attaque assez soudaine.
J’ai beaucoup plus aimé la deuxième qui consiste en l’apprentissage de Elikia par Yander.
C’est assez long, ça se passe sur un an, mais ça permet de bien poser le personnage, ce qu’il lui arrive et il y a énormément d’éléments et de réponses apportés. Ca rend parfois l’ensemble un peu confus, mais dans le fond je pense qu’on peut très bien comprendre le récit sans s’attarder sur tous les détails, surtout qu’ils sont répétés plusieurs fois (et il y a plein de schémas à la fin du livre pour s’y retrouver, ce que j’aurai aimé savoir avant d’y arriver).
La relation entre Elikia et Yander est un peu étrange, j’avais envie de plus y croire qu’eux à première vue, mais ils sont à la fois attachants et agaçants.

Je pense que mon courage est différent du leur : je ne crois pas en l’avenir mais en ceux qui le portent.

La troisième partie est plus mouvementée, le final est assez rapide mais dans le fond je pense que j’aurai aimé que ça s’arrête là parce qu’on est face à une certaine conclusion.
Mais dans l’ensemble, c’est un joli livre, avec un concept de départ qui fonctionne très original, beaucoup basé sur des rites et des légendes africaines, et c’est très agréable d’en apprendre sur ces cultures auxquelles je ne connais rien.

Nos jours brûlés – Tome 1
Laura Nsafou
Albin Michel

Publicité

3 réflexions sur “Nos jours brûlés – Tome 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s