Un cheval dans la salle de bains

dirk

De Sherlock Holmes à Philip Marlowe, il existe une longue tradition de détectives privés brillants, astucieux, à qui on ne la fait pas. Malheureusement, Dirk Gently n’en fait pas partie.
Plus intéressé par la télékinésie, la physique quantique et les pizzas froides que par la chasse minutieuse aux indices, Dirk Gently emploie pour ses enquêtes des méthodes, disons… particulières, avec des résultats, disons… inattendus. Dirk Gently est un détective holistique. Chargé – sans fierté excessive – de retrouver un chat disparu, Gently va être confronté à un fantôme ahuri, un voyageur temporel, un secret dévastateur plus ancien que l’humanité et qui menace de la mener à une fin prématurée… et à un cheval, qui trône nonchalamment dans une salle de bains. En plus, le petit chat est mort.
Le plus grand roman policier, romantique, d’humour, de voyage dans le temps, d’horreur et fantastique jamais écrit. Le seul, à la réflexion.

Barre-de-séparation

Du même auteur, j’avais tenté, il y a déjà quelques années, de lire Le Guide du voyageur galactique et malheureusement ça ne m’avait pas beaucoup plu, l’humour absurde n’étant pas vraiment ce que j’apprécie.
Cette fois, je me suis attaquée à ce roman en me disant qu’il s’agissait d’un livre ayant été à l’origine de la série Dirk Gently que j’avais beaucoup apprécié et que ça ne pouvait donc pas être pire.
Mal m’en a pris parce que je n’ai pas vraiment passé un bon moment.

Dans ce livre on a en vrac un professeur d’université, un spécialiste des logiciels accusé du meurtre de son patron et un détective privé qui enquête sur des chats disparus, avec également un fantôme, un moine électrique, un canapé coincé dans un escalier et un cheval dans une salle de bains.
L’histoire est très confuse et part dans tous les sens en mélangeant différentes histoires et différents styles dans un brouhaha incessant et peu lisible. C’est censé être drôle mais je suis restée hermétique à l’humour (qui est bien présent) jusqu’au bout et tout est beaucoup trop long pour arriver à la conclusion.

Il y a pourtant une bonne idée là dessous, celle du holisme de Dirk Gently qui tente de rendre le tout plutôt intéressant. Mais c’est beaucoup trop absurde pour moi et je pense que ce n’est pas mon style du tout.
Ça plaira peut-être aux amateurs du genre, mais ce n’est tout simplement pas le mien.

Un cheval dans la salle de bains
Douglas Adams
Pocket SF

Publicité

2 réflexions sur “Un cheval dans la salle de bains

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s