Frieren – Tome 2

frieren 2

Frieren a désormais une compagne de route, Fern, car l’elfe a promis de veiller sur la protégée de Heiter à la mort de son ami. Ensemble, elles aident les gens afin de collecter des sorts, au gré de leurs pérégrinations.

Mais voilà qu’Eisen leur propose une mission insolite : retrouver un vieux grimoire disparu depuis des décennies qui aurait appartenu à la grande mage Flamme…
Frieren y découvre qu’on peut converser avec les défunts, ce qui lui permettrait de parler une nouvelle fois à Himmel. Néanmoins, pour ce faire, il faut se rendre dans le nord, à Ende… et la route promet d’être longue, car c’est celle qui mène au château du roi des démons !

Barre-de-séparation

C’est avec beaucoup de plaisir que je me suis plongée dans le deuxième tome de Frieren où l’on retrouve le duo Frieren et Fern qui se lancent donc sur la route en direction du nord vers le château du roi des démons pour récupérer Aureole.
C’est un long trajet au long duquel elles continuent à multiplier les rencontres et la plus importante d’entre elles est sans aucun doute Stark, jeune guerrier apprenti d’Eisen, qui a peur de l’adversité mais qui a un joli cœur.
Si une bonne partie du récit est tourné vers le passé avec des apparitions et beaucoup de rappel à Himmel, j’ai trouvé agréable l’ajout de ce nouveau personnage qui apporte un peu de modernité et qui, malgré ses attaches à Eisen, porte un regard un peu neuf sur les dynamiques en place et sa présence fait du bien au duo principal.
Son arrivée coïncide en plus avec une opposition que Frieren a déjà croisée dans le passé mais qui est bien plus redoutable que tous les petits démons croisés jusque là.

Petit à petit, j’ai eu l’impression que Frieren reconstruit autour d’elle son ancienne équipe et le but qu’elle s’est fixé donne un certain sens à son aventure qui serait sinon un peu trop anecdotique.
Pour autant, j’aime aussi beaucoup les petits moments hors action pure dans lesquels le trio s’installe parfois et je trouve qu’ils participent à un certain équilibre dans lequel l’elfe trouve doucement sa place.

Tout cela fait de Frieren un manga qui réussit jusque là à être plutôt efficace, qui me parle bien et dont j’ai hâte de découvrir la suite.

Frieren – Tome 2
Kanehito Yamada et Tsukasa Abe
Ki-Oon

2 réflexions sur “Frieren – Tome 2

  1. Je suis contente de voir que le concept continue à te séduire. Pour ma part, j’avais moins aimé ce tome après la belle émotion du premier et son travail sur le temps. Mais je viens de lire le 3 et j’ai à nouveau beaucoup aimé voir de nouveaux liens se tisser avec toujours la mélancolie des anciens.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s