Les contes de Verania – Tome 1 : Le cœur de foudre

couv4421155

Il était une fois, dans une ruelle des quartiers pauvres de la Ville de Lockes, un jeune homme plutôt solitaire, du nom de Sam Haversford. Quand celui-ci transforme – tout à fait accidentellement – un groupe d’adolescents débiles en pierre, il attire bien malgré lui l’attention d’une puissance supérieure qui l’arrache au seul monde qu’il connaît pour devenir l’apprenti du plus important sorcier du royaume, Morgan of Shadows.
À l’âge de quatorze ans, il pénètre dans la forêt de Dark Woods d’où il revient avec Gary, la licorne gay sans corne et un semi-géant du nom de Tiggy, ce qui lui vaut le surnom de Sam of Wilds.
À l’âge de quinze ans, il comprend ce qu’est vraiment l’amour quand un nouveau chevalier arrive au château. Sir Ryan Foxheart l’incarnation du plus beau rêve qu’on puisse imaginer. Mais tout tombe à l’eau quand, au fil des ans, Ryan s’éprend du répréhensible prince Justin, que Sam ne peut pas contrôler sa magie, qu’un dragon sexuellement agressif kidnappe le prince, que le roi les envoie à son secours, et que Sam tombe de plus en plus amoureux de la seule personne qu’il ne pourra jamais avoir.
Enfin, ça c’est ce qu’il croit.

Barre-de-séparation

Si j’aime beaucoup les histoires de TJ Klune, j’ai tendance à espacer mes lectures de cet auteur parce qu’il peut parfois être très fatiguant. Ses personnages parlent tout le temps, sans arrêt, il y a énormément de dialogues et je finis toujours épuisée à la fin de ses livres.
Pourtant, il a aussi de très bonnes idées et un humour décapant et j’aime bien me replonger de temps en temps dans les univers qu’il créé.
C’est la première fois que je le suis dans quelque chose qui vire complètement à la fantasy et je me suis bien amusée avec cette histoire d’apprenti sorcier à la cour du roi, qui est totalement amoureux d’un chevalier, lui-même fiancé à l’héritier du royaume.
Il sait que son béguin n’a aucune issue, mais son maitre lui a appris qu’il devait avoir un compagnon pour pouvoir baser ses pouvoirs dessus. Du coup, il se lance dans une amourette avec un bonhomme qui n’a pour lui que d’être le plus gentil qu’il croise au bal que le roi a organisé pour lui, et qui a de grandes oreilles.
Et on aurait pu rester encore longtemps à voir tout ce petit monde se tourner autour mais voilà que l’héritier du royaume se fait kidnapper par un dragon !

Il ne faut pas s’attendre à un scénario exceptionnel qui n’est en fait là que pour servir de prétexte à mettre en place des personnages qui s’envoient des piques tout le temps.
Sam a dans son entourage son maitre asexuel, deux parents aimants, un roi qui passe son temps à se moquer de lui, une licorne gay sans corne qui s’appelle Gary et Tiggy, un demi-géant qui a du mal à suivre quand les dialogues sont trop longs. Autant dire qu’on est loin de retrouver les canons de la fantasy mais plutôt dans un univers plein de sous -entendus un brin salaces mais dans le fond totalement drôles.

La romance est cousue de fil blanc, il y a énormément de bons sentiments, ça dégouline de niaiseries dans tous les sens et absolument tout est prétexte à des jeux de mots et des quiproquos.
Comme prévu, je suis ressortie de ma lecture épuisée par des personnages qui sont incapables de se poser plus de cinq minutes sans qu’une péripétie ne leur tombe sur la tête, mais j’ai trouvé ce premier tome tout à fait agréable pour une lecture d’été sur la plage, ce qui était justement le cas.

Les contes de Verania – Tome 1 : Le cœur de foudre
TJ Klune
MxM Bookmark

2 réflexions sur “Les contes de Verania – Tome 1 : Le cœur de foudre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s