Druk

0482048.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Quatre amis décident de mettre en pratique la théorie d’un psychologue norvégien selon laquelle l’homme aurait dès la naissance un déficit d’alcool dans le sang. Avec une rigueur scientifique, chacun relève le défi en espérant tous que leur vie n’en sera que meilleure. Si dans un premier temps les résultats sont encourageants, la situation devient rapidement hors de contrôle.

1856757.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Clap-board-and-Film-Reel-Vectors

Je voulais voir ce film à sa sortie en fin d’année dernière mais le confinement est passé par là et j’ai eu de la chance qu’il soit reprogrammé dans mon cinéma ce printemps.
On est dans le genre de scénario que j’aime particulièrement, celui d’un groupe d’amis qui se connaissent depuis des années et qui, un beau jour, se rendent compte qu’ils deviennent vieux et tentent de nouvelles choses pour sortir de leur routine.
Pour ces quatre amis, ce sera l’alcool, en suivant la théorie un peu stupide de Finn Skårderud, qui suppose qu’il manque naturellement 0,5 grammes d’alcool dans le sang des humains pour qu’ils puissent donner le meilleur potentiel d’eux-mêmes (théorie que ce psychiatre norvégien a totalement démentie par la suite).
Martin, Tommy, Nikolaj et Peter vont donc commencer à boire, n’importe quand, n’importe où, tout en documentant leurs recherches, et bien entendu cela va avoir un impact sur leur vie privée, sociale et professionnelle.

1814635.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

On est dans un film qui pourrait être très moralisateur mais ce n’est jamais le cas car il ne prend pas position sur l’alcool en tant que tel. En réalité, la consommation du quatuor se contente de faire ressortir ce qu’ils sont vraiment, mais tout en sachant qu’un jour il leur faudra poser des limites, ce que certains ne parviennent pas à faire. Plus qu’avec l’alcool, c’est d’ailleurs dans le rapport de Martin avec la danse qu’on peut voir réellement son évolution.
Et dans le fond, le film nous parle surtout d’un groupe de potes un peu au bord de la déprime, un peu à un tournant de leur vie qui ne savent plus trop quoi faire pour tout simplement se sentir vivants.

DRUK

En ce sens, ce film est remarquable, laissant le spectateur face à ses propres choix avec un scénario impeccable, une excellente direction du casting dans sa globalité et une interprétation remarquable et pas seulement celle de Mads Mikkelsen, même si par sa scène finale, celui-ci montre bien à quel point il est un acteur totalement merveilleux.

7 réflexions sur “Druk

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s