Everyday is a Good Day

couv45435591

Toki est un salaryman ordinaire, mais il est en deuil depuis le décès de sa sœur, un an auparavant. Un jour, tandis que ses parents partent en voyage, il se retrouve à devoir garder Asahi, son jeune neveu orphelin. Ce dernier, traumatisé par la mort de son père et sa mère, ne décroche plus un mot. Toki, pas du tout habitué aux enfants, va devoir s’adapter… C’est dans ce contexte déjà compliqué à gérer pour lui qu’il croise la route de Chihiro. Les deux hommes sont attirés l’un par l’autre, mais peuvent-ils entamer une relation alors que chacun d’entre eux souffre en silence ?

Barre-de-séparation

Il serait largement temps que j’écrive mon billet sur ce manga lu en Janvier parce que si je continue comme, je vais finir par avoir tout oublié de ce que je voulais en dire.
Il faut dire que ça n’a pas été une grade réussite et que j’en suis sortie d’autant plus déçue que j’en attendais plutôt pas mal, les publications des éditions Akata me plaisant en général beaucoup.

Ici, on a droit à une histoire qui au premier abord avait tout pour me plaire avec Toki, qui accepte de garder le petit garçon orphelin de sa sœur afin de permettre à ses propres parents de s’offrir quelques jours de repos. Evidemment c’est loin d’être facile et en plus il doit gérer aussi la déclaration de Chihiro qui vient bien heureusement lui apporter un peu d’aide avec Asahi.
On nous parle de deuil, de résilience, de famille et de reconstruction. La romance est présente mais il s’agit surtout de traiter d’un moment charnière dans la vie de plusieurs personnes. Les retrouvailles entre les deux personnages fonctionnent plutôt bien, j’ai aimé que les protagonistes soient des adultes avec des vies plutôt bien établies, le petit garçon est adorablement chou et vient mettre beaucoup de tendresse dans cette relation, mais moi j’avais l’impression d’être sans cœur et de regarder tout ça de manière plutôt indifférente.

Je ne sais pas si c’est parce qu’il s’agit d’un tome unique mais j’ai trouvé que tout était très survolé et balisé.
Et alors, le pire de tout, c’est que je n’ai absolument pas accroché au style graphique très particulier. Je pense que ça ne m’a pas aidé à apprécier ma lecture, même si pour le coup je me sens très seule, toutes les autres critiques lues par ailleurs étant elles hyper positives.

Everyday is a Good Day
Noeko Nishi
Akata

4 réflexions sur “Everyday is a Good Day

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s