Peau d’homme

couv1968607

Quand une jeune fille futée au Moyen-Age se travestit en homme pour fuir sa condition de femme, elle découvre sa face audacieuse cachée, et… son futur mari !

Barre-de-séparation

L’année dernière, cette bande dessinée a beaucoup fait parler d’elle, en remportant un Fauve au dernier festival d’Angoulême mais aussi toute une floppée d’autres récompenses dont son scénariste n’a pas pu profiter, Hubert étant décédé quelques mois auparavant. Elle me tentait beaucoup de par son thème mais j’étais réticente à investir une somme assez conséquente dans un ouvrage dont je n’étais pas ultra fan des dessins.
Et puis j’ai fini par craquer en début d’année et je ne le regrette absolument pas.

Peau d’homme vient bien évidemment nous parler de féminisme. C’est très clair avec ce scénario dans lequel une future mariée se déguise en homme grâce à une peau passée à travers les femmes de sa famille pour mieux faire la connaissance de son futur époux. Bianca se découvre plus libre, elle peut sortir quand elle veut, où elle veut et elle découvre ainsi une facette de Giovanni à laquelle elle ne s’attendait sans doute pas.

Et c’est là que cette bande dessinée m’a vraiment embarquée. Parce qu’elle continue de parler de féminisme, mais qu’elle inclut aussi de nombreux autres thèmes comme la sexualité, l’oppression des minorités, le fanatisme et l’enfermement petit à petit de toute une population qui pense d’abord qu’elle va pouvoir tirer profit de ce despotisme qui s’installe jusqu’à ce que tous soient touchés.

Ca en fait une histoire plutôt drôle de par les situations dans lesquelles les personnages se trouvent, mais aussi touchante, jusqu’à aller à être complètement révoltante.
Peau d’homme est un hymne à la tolérance, à l’acceptation de soi et des autres. Bianca est un personnage magnifique mais c’est parce que le couple s’accepte dans sa globalité qu’on arrive à un final parfait, dans la compréhension mutuelle et dans l’amour de chacun.

Au niveau dessin, ce n’est toujours pas ça. Mais j’ai été totalement séduite par ce message plein d’espoir et je suis heureuse que cette bande dessinée soit en train de faire la tournée de mes collègues de travail.

Peau d’homme
Hubert et Zanzim
Glénat

7 réflexions sur “Peau d’homme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s