L’homme gribouillé

couv16967252

À 40 ans passés, Betty Couvreur vit dans l’ombre de sa mère Maud, auteur de livres pour enfants. Pourtant, depuis des années, Maud subit l’emprise d’un terrifiant maître-chanteur, Max Corbeau. Betty l’apprend et se retrouve projetée dans une quête des origines en compagnie de sa propre fille, Clara. Voyage initiatique au pays des monstres et des merveilles avec au bout, peut-être, un secret venu du fond des âges.

Barre-de-séparation

Ajoutée un peu sur un coup de tête à ma liste de livres que je voulais lire, j’ai eu la chance de recevoir cette bande dessinée en cadeau de Noël et je me suis plongée dedans sans rien savoir de ce qu’elle allait bien pouvoir raconter. 
J’ai découvert avec plaisir cette histoire de famille, cette histoire de femmes, ce conte dans lequel Betty et sa fille Clara vont se trouver embarquées pour découvrir leur passé.

C’est une histoire mystérieuse, qui vient mêler une virée dans le Doubs à la recherche d’une vérité, des souvenirs oubliés de la Seconde guerre mondiale, des traditions juives et un maitre chanteur qui terrorise ceux qu’il croise. 

C’est aussi une très belle œuvre avec des planches magnifiques et j’ai mis beaucoup de temps avant de me rendre compte que tout était en noir et blanc tant l’absence de couleur parait naturelle et met en valeur ce scénario, parti sur les bases d’un thriller avant de plonger dans le mystère et de virer vers le fantastique.
J’ai aimé cette histoire de protection et alors que j’ai tout d’abord eu beaucoup de mal avec les personnages, j’ai fini par comprendre cette volonté d’aller vers l’avant, de fuir un futur tout tracé même si tout les ramène dans ce coin de France qui attend leur retour.
Et puis il y a Max, ce mystérieux homme corbeau qui le restera jusqu’à la fin.

J’ai aimé que tout ne soit pas expliqué, même par le fantastique et que le rôle de certains ne soit pas totalement explicité. La présence de Max au milieu de cette histoire familiale restera un mystère et c’est très bien comme ça pour garder l’esprit de ce conte jusqu’au bout.

L’homme gribouillé
Serge Lehman et Frederik Peeters
Editions Delcourt

2 réflexions sur “L’homme gribouillé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s