The Mortal Instruments – Les Origines – Tome 1 : L’ange mécanique

926787338

Tessa débarque à Londres pour rejoindre son frère. Mais à peine arrivée, elle tombe dans un piège: enlevée par les horribles Sœurs Noires, elle développe des pouvoirs qu’elle ignorait posséder. Jusqu’au jour où Will, un Chasseur d’Ombres, la libère et lui apprend qu’elle est une Créature Obscure. Un nouveau destin attend Tessa dans un monde mystérieux, où vampires, sorciers et autres créatures de l’ombre règnent en maîtres…

Barre-de-séparation

Après la série télévisée, la première trilogie et les livres dérivés sur Magnus, voilà que je viens aujourd’hui vous parler d’une nouvelle saga prenant place dans l’univers The Mortal Instruments.
Pour un peu de dépaysement, on oublie New-York et le XXIème siècle pour partir en Angleterre à la fin du XIXème, en suivant l’arrivée de Tessa, venue dans ce pays pour retrouver son frère.
A la place, elle tombe sur deux sœurs sorcières qui lui découvrent un incroyable pouvoir, puis sur l’Institut de Londres et ses shadowhunters locaux qui la mettent à l’abri.

Elle se retrouve donc dans un nouvel univers où elle doit tout apprendre, un peu dans la même situation que celle de Clary au début de la trilogie originale, si ce n’est qu’elle n’est pas une chasseuse mais une sorcière.

C’est d’ailleurs là un gros reproche qui pourrait être fait à ce livre, il ressemble beaucoup à La Cité des Ténèbres, que ce soit dans cette situation de découverte d’un Institut, encore une fois déserté (à croire que les Instituts sont systématiquement tous vides), jusqu’aux personnages qui manquent d’originalité.
C’est notamment le cas pour Will qui est tout simplement Jace en moins drôle.

Du coup, c’est Jem qui tire vraiment son épingle du jeu parce que son histoire est intéressante et qu’il ne ressemble à aucun autre personnage, avec ce secret qu’il refuse de dévoiler.

J’ai également beaucoup aimé Jessamine et sa volonté de se sortir de l’Institut.
C’est la première fois qu’on croise une shadowhunter qui n’a pas envie d’en être une et malgré son caractère assez infect, j’ai trouvé ça plutôt intéressant de voir enfin une autre façon d’appréhender les choses.
Et, évidemment, c’est toujours sympathique de croiser des personnages qu’on a déjà rencontrés ou qu’on rencontrera plus tard, ce tome étant très vampirique.

Ce sont d’ailleurs ces rencontres qui remettent un peu du rythme à un scénario qui donnait l’impression de ne pas trop savoir où aller après un début en fanfare.
Le fait que Tessa découvre ses pouvoirs complètement en dehors du récit est d’ailleurs assez étrange.
Heureusement, l’enquête pour découvrir les secrets du Magistere est très intéressante et c’est dans cette partie investigation que le roman tire un peu son épingle du jeu.

The Mortal Instruments – Les Origines – Tome 1 : L’ange mécanique
Cassandra Clare
PKJ

3 réflexions sur “The Mortal Instruments – Les Origines – Tome 1 : L’ange mécanique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s