Vus cette semaine – 8

Coucou à tous !

Les Jeux Olympiques sont déjà terminés. J’espère que vous en avez tous profité, pour ma part j’ai passé une très bonne quinzaine, bien trop vite passée.
Il est maintenant temps de reprendre un emploi du temps plus classique.
Attention, ça spoile 😉 .

VCS2018

The Disappearance, épisodes 5 et 6

Je vous en ferai un petit bilan dans mon récapitulatif mensuel.

VCS2018

Counterpart, épisode 105, Shaking the tree

Je suis décidément charmée par cette série qui présente à peu près tout ce que j’adore, le tout avec un rythme qui me convient tout à fait.

En plus, on avance plutôt pas mal dans les intrigues avec, de notre côté, Alt-Howard qui se rend compte que le pote d’Howard qui joue au go avec lui est en fait l’amant d’Emily qui avait caché un sac plein d’argent et de dossiers chez lui.
On n’en saura pas plus sur ce point là, les choses avançant plutôt du côté de Quayle qui dévoile toutes ses informations sur une éventuelle taupe haut placée en Stratégie à Mausi, que j’aurai plutôt eu envie de soupçonner. Du coup celui-ci l’amène chez une transfuge de l’autre côté qui lui apprend qu’Alexander Pope forme des gamins dans une Ecole pour venir prendre la place de personnes de notre univers, et que Shadow a traversé il y a cinq ans. Personnellement, je me serai ensuite ruée sur les dossiers de recrutement de cette époque là, mais Quayle et Mausi sont dramatiquement mous.

6394059

Pendant ce temps, Howard et Alt-Emily mènent leur enquête de leur côté, faisant la connaissance de Pope et se partageant leurs soupçons sur Lambert le diplomate.
Ça ne va guère plus loin, la seule information qu’ils obtiennent étant une adresse à l’extérieur de la ville.
Mais ces deux là sont tout à fait mignons à se tourner autour, on dirait deux adolescents se découvrant.

On pourrait donc penser que pas grand chose n’est sorti de cet épisode, mais j’aime beaucoup l’ambiance et le rythme en place et ça ne me dérange pas du tout de passer du temps juste en découvrant les différences entre les deux univers.

VCS2018

Here and Now, épisode 102, It’s coming

C’est avec une bonne grosse dose de scepticisme que je me suis lancée dans ce deuxième épisode et c’est dans le même état que je l’ai terminé.

J’ai toujours autant de mal avec les personnages. Même Duc pour lequel j’étais prête à lui donner le bénéfice du doute m’a totalement fait décrocher.
En revanche, il y a des chances pour qu’Ashley réussisse à tirer son épingle du jeu et sa relation avec son mari Malcolm a l’air en fait bien plus stable que ce que les apparences pouvaient laisser montrer.
Il ne reste donc que Ramon à sauver, sans doute parce que son intrigue fantastique me plaît bien mais aussi parce que son copain est sympathique et qu’à eux deux ils semblent les plus censés de la famille, même si la barre est en fait très basse.

La mère est la pire psychologue du monde et sa volonté de vouloir résoudre les conflits ne marche clairement pas. Je suis persuadée que sa médiation au lycée a raté, que quelque chose va sortir de ça et pas forcément ce qu’elle espérait.
Le père est aussi saoulant avec sa dépression et son besoin de s’énerver contre la terre entière.
Et puis au bout d’un moment, leurs méthodes d’éducation sont juste foireuses, il serait temps qu’ils s’en rendent compte.

Le gros problème de la série en fait, au delà de ses personnages horripilants, c’est qu’elle donne l’impression de vouloir caser absolument tous les débats de société possibles et imaginables.
On nous rajoute même une couche supplémentaire avec le thérapeute de Ramon qui a lui aussi une famille et donc d’autres potentiels problèmes. Chez lui, c’est la religion et le transsexualisme, ça tombe bien, puisqu’on en n’avait pas encore parlé jusque là.
Mais j’aime bien sa femme, c’est déjà ça de gagné.

VCS2018

– Tsuki ga kirei, épisodes 3 – 4 – 5

VCS2018

Collateral, épisode 2

VCS2018

Legends of Tomorrow, épisode 311, Here I Go Again

C’est un épisode boucle temporelle cette semaine et je m’attendais à ce que ce soit vraiment bof mais à l’arrivée j’ai passé un excellent moment.
C’était une excellente idée de coincer Zari dedans et, en plus, de ne pas mettre forcément trop d’enjeux dans les secrets qu’elle découvre sur les autres membres d’équipage.
Comme Zari en profite aussi pour se relâcher pendant quelques boucles, on conserve un petit côté léger et fun qui permet de garder tout ça dans l’ambiance habituelle de la série.

1472

J’ai quand même été assez surprise du final, sans vraiment comprendre pourquoi on partait dans un truc aussi meta, même si ça fait toujours plaisir de recroiser Gideon.

VCS2018

Okkupert, épisodes 3 et 4

VCS2018

The Librarians and the Hidden Sanctuary, épisode 408, et The Librarians and a Town Called Feud, épisode 409

On arrive en deuxième partie de saison et c’est assez traditionnellement le moment où l’équipa se disperse un peu, sans doute histoire de faire des économies sur les tournages.
Du coup, Cassandra est la seule héroïne du premier épisode, tandis que Jones et Ezekiel se partagent la vedette dans le deuxième.
Les deux scénarios n’ont rien à voir mais tout finit inévitablement par tourner autour de l’idée qu’il faut qu’il ne reste qu’un seul Bibliothécaire.
Je trouve cette idée tout à fait nulle et surtout sans aucun intérêt, si Eve tient tant que ça à faire une cérémonie d’ancrage, elle n’a qu’à la faire avec Jenkins, à qui la mortalité ne réussit décidément pas.

Heureusement, les épisodes en eux mêmes sont sympathiques, même si Cassandra n’est pas mon personnage préféré, notamment avec cette histoire très touchante de frères appartenant à des camps différent pendant la guerre de Sécession. C’est un peu du déjà vu, mais c’est toujours efficace.

VCS2018

SKAM France, épisode 103, Un plan béton

VCS2018

Murdoch Mysteries, épisode 1114, Great white moose

Theodore Roosevelt remet les pieds au Canada, on sait donc tous que cela signifie que Terrence Meyers est dans le coin et que ça implique le retour de son meilleur ennemi, Allen Clegg.
Même si c’est forcément un peu redondant, j’aime bien ces épisodes d’espions  parce que c’est toujours efficace. Ce sont des personnages qu’on connaît bien maintenant et c’est toujours agréable quand la série revient vers des figures connues.
L’intrigue était en plus assez drôle avec Meyers qui se fait balader pendant un petit moment.

VCS2018

Stargate Origins, épisodes 102 – 103 – 104 – 105

Je suis loin d’être une spécialiste Stargate mais je me demande si les scénaristes ont déjà regardé la série.
Voilà donc que Catherine est devenue Américaine et a assisté à l’ouverture de la Porte. Puisqu’on y est, il serait aussi nécessaire de donner à l’actrice qui l’interprète des cours de comédie, parce que là, elle est en train de concurrencer Clary de Shadowhunters.
Et elle n’est absolument pas drôle malgré toutes les tentatives de lui faire apporter un peu de légèreté à la série.

J’en oublierai presque que les Nazis ont donc compris comment la Porte fonctionne et passe à travers avec à peu près aucune préparation et en embarquant le père de Catherine avec eux, jusqu’à atterrir devant une reine égyptienne pas contente qu’on lui manque de respect.

6536259

Catherine, son copain et le side-kick censé être drôle les suive de près et tombe sur une guerrière pas contente elle non plus qui n’est battue que par le plus grand des hasards.
Tout ça est super mauvais, avec des acteurs nuls et un rythme qui ne ressemble à rien.

Heureusement, ça s’améliore un peu dans le cinquième épisode, Wasif et Kasuf réussissant à me faire oublier que Catherine est insupportable et qu’elle parle beaucoup trop.

233

VCS2018

The Alienist, épisode 105, Hildebrandt’s Starling

Laszlo est décidément un personnage agaçant, et je crois que ce qui m’agace le plus c’est qu’il va finir par avoir raison ^^.
Pourtant, après John la semaine dernière et son intuition du dentiste, je suis persuadée que Sara est également dans le vrai avec sa théorie de la mère abusive. Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi Laszlo se braque autant et refuse de les écouter, comme si les autres n’étaient là que pour être à son service sans jamais avoir le droit d’avoir des idées.

En revanche, il a sans aucun doute raison quand il dit à Roosevelt que Willem Van Burgen n’est pour rien dans cette histoire. Pourtant, il y a sans doute quelque chose à creuser de ce côté là et c’est dommage que le Capitaine Connor s’obstine à rien vouloir dire parce que ça pourrait permettre de faire un peu la lumière sur cette famille bizarre.

VCS2018

The Magicians, épisode 307, Poached Eggs

Il est temps pour tout le monde de se regrouper à Brakebills pour avancer un peu dans la recherche des clés.
Benedict étant théoriquement passé en enfer, il y a besoin d’un dragon pour aller la chercher, Quentin monte donc un plan pas mal compliqué avec Penny, Poppy et le retour de Victoria.
Tout ça implique aussi Kady, Harriet et une évasion d’hôpital psychiatrique. C’est pas mal fun et ça se termine avec Quentin qui couche avec Poppy parce que pourquoi pas.

Pendant ce temps, Alice a toujours des surtensions dues à la magie et Julia essaie de l’aider malgré le défaitisme de Fogg qui est plus qu’agaçant.
C’est une intrigue assez pauvre et très redondante, qui n’est sympathique que pour le retour de personnages ne venant faire coucou que rarement.
D’autant plus qu’on en revient exactement à la même situation, Julia finissant par récupérer sa magie.

A Fillory, Eliot est prêt à lâcher l’affaire, le temps que la magie revienne, mais Margo n’est pas d’accord, elle qui s’est démenée pour avoir un peu de reconnaissance dans son rôle de reine.
Ce qu’elle veut, c’est que les fées deviennent visibles aux yeux de tous, en échange des bébés, afin que les habitants ne pensent plus qu’ils sont fous. Le problème c’est que c’est déjà un peu tard et que Fray les dénonce à la reine des fées.
Et s’ils réussissent à s’en sortir grâce à une pirouette lors de laquelle Fray avoue ne pas être la fille d’Eliot et de Fen, ils se retrouvent encerclés de pécores pas contents qui ont fort envie de lyncher Margo.

VCS2018

Les Bracelets Rouges, épisodes 105 et 106

VCS2018

The Brokenwood Mysteries, épisode 404, Case Sixteen: As If Nothing Had Happened 

On termine la quatrième saison de Brokenwood Mysteries avec un épisode plutôt réussi puisque les suspects sont les pensionnaires d’une maison de retraite un peu séniles, ce qui implique de nombreux interrogatoires assez saugrenus.
Pour le reste, je me suis un peu endormie au milieu de l’intrigue, ce qui ne m’a pas du tout empêchée de suivre ce qu’il se passait, ce qui en dit surement long 😀 .

VCS2018

Et voilà pour cette semaine, on se retrouve lundi prochain 🙂 .

5 réflexions sur “Vus cette semaine – 8

  1. Je suis entièrement d’accord avec toi sur Counterpart, comme toi je suis charmée. Je pensais que la taupe était l’assistante du beau-père de Quayle vu l’actrice qui l’a joue mais oh oh voilà que son Alt-personnage débarque dans notre monde donc ma théorie s’effondre…
    Et je suis aussi d’accord avec toi sur Here and Now, surtout pour les points négatifs. Mais j’aime bien la femme du psy aussi.
    Pour Legends of Tomorrow, j’adore les boucles temporelles (je l’ai déjà dit :)) donc j’ai adoré l’épisode. En revanche, voir Wally West ouais bof, j’aurais préféré qu’on garde Constantine !
    Et dans The Alienist, Laszlo est effectivement bien agaçant.
    Bonne semaine !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s