William Clarck – Tome 1 : L’éminence bleue

couv16092354-png

A 15 ans, William Clark est un apprenti hacker à tendance kleptomane qui utilise ses talents pour restituer à ses camarades les objets confisqués par leurs professeurs. Jusqu’au jour où il se fait prendre et finit au poste. Il pensait que sa vie n’allait plus jamais être la même, mais il n’imaginait pas à quel point. De retour chez lui, il découvre avec horreur que sa mère a été assassinée et son père lui révèle une vérité incroyable: agent spécial, il a été démasqué et toute sa famille est désormais en danger …
William, aidé par sa meilleure amie Zoé, subtilise un téléphone-Taser aux services secrets auxquels il a été confié. Ensemble, ils se lancent dans une périlleuse aventure à la poursuite de l’insaisissable tueur qui a juré la perte des Clark.

Merci à Livraddict et Michel Lafon pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

La petite vie de William Clark bascule le jour où son père et lui découvrent le corps de sa mère en rentrant du commissariat. C’est là qu’il apprend que son père est un agent secret et qu’un mystérieux gros vilain cherche à lui empoisonner la vie.

Très logiquement, William cherche donc à venger la mort de sa mère en partant à la recherche du gros méchant et embarque dans son aventure sa copine Zoé qui l’aide à traverser la Manche avec son scooter. Sans point de chute programmé, sans prévenir sa famille, et avec une logistique nulle.

Première remarque qui a tout de même son importance, il y a de gros problèmes de concordance des temps.
On passe de l’imparfait au passé simple en passant par du présent sans qu’il y ait une grande logique. Je suis assez effarée par le fait que ce livre ait été édité sans qu’il y ait une relecture sur ce point-là.
Dans le même genre, on apprend seulement à la fin du roman que le début de l’histoire se déroulait à Rouen. Ça semble tout à fait naturel pour l’auteur qui nous parle de ce retour dans la ville alors qu’absolument rien ne l’indiquait jusque-là.

Ensuite, Guillaume Benech est jeune. Très jeune même, et ça se sent. Les aventures de William sont extrêmement simples. Il rencontre des tonnes d’embûches sur sa route, mais ça ne l’empêche pas de réussir à tout résoudre, presque par magie, et de rencontrer juste au bon moment les bonnes personnes qui vont lui sauver la vie ou lui filer un coup de main en échange de rien du tout.

Bref, tout est très très facile et tous les adultes sont soit stupides, soit inconscients.

Il y a donc beaucoup trop de points faibles à mon goût, ce qui m’a totalement empêché de me plonger dans ma lecture.
Heureusement, l’histoire en elle-même est plutôt prenante et entraînante, avec de nombreux rebondissements, ce qui sauve un petit peu les meubles.

William Clarck – Tome 1 : L’éminence bleue
Guillaume Benech
Michel Lafon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s