Ainsi va la vie

ainsi-va-la-vie

François, Laurent, Steph, Djed, Sophie et Natacha ont trente ans. Amis depuis la fac, ils se retrouvent pour faire le point sur leur vie et leurs parcours. Complices, ils ont partagé leurs expériences : le boulot, le chômage, la coloc’, les occasions ratées, les réconciliations, les galères, les petits secrets, l’amour, la vie de couple…

Barre-de-séparation

J’aime beaucoup ce que fait Thierry Gloris en règle générale. Je vous ai déjà parlé de quelques-unes de ses productions dans mes billets sur ASPIC ou Saint Germain (dont j’attends toujours la conclusion d’ailleurs …).

Ainsi va la vie, c’est l’histoire d’une bande de copains étudiants qui vivent les histoires de tous les jeunes, entre les rencontres amoureuses, l’alcool et le besoin de grandir.

C’est plein de nostalgie, de gaieté, d’amitié, mais on sait qu’un jour ce groupe se séparera à cause d’un incident puisqu’on les suit également quelques années plus tard et que la situation a bien changé.

Le système de narration un peu spécial donne d’ailleurs envie de se replonger dans l’histoire une fois qu’on l’a terminée.

Si pendant un long moment on ne sait pas ce qu’il s’est réellement passé, ce n’est pas vraiment important, l’essentiel se trouvant dans le réveil de souvenirs qui touchent forcément le lecteur. D’autant plus si celui-ci a connu une jeunesse mi-étudiante, mi-geek.

Les personnages sont variés, parfois attachants, parfois détestables, mais ils ont tous un petit quelque chose au fond d’eux qui fait qu’on finit par les comprendre. Ils ont leurs défauts, et les qualités de leurs défauts. La vie avance, la vie ne fait pas de cadeaux, mais Il y a aussi beaucoup d’espoir qui transparaît à travers cette histoire,

Il faut parfois saison la chance qui se présente devant nous pour grimper au sommet de ces montagnes russes et s’accrocher au moment de la descente. Mais le voyage en vaut la peine.

Ainsi va la vie raconte une histoire, une histoire en mouvement, celle d’une amitié qui a parfois le goût de la culpabilité, et Thierry Gloris nous offre de la partager avec lui, avec le joli dessin de Frédéric Charve.

Ainsi va la vie
Thierry Gloris et Frédéric Charve
Drugstore

Publicités

5 réflexions sur “Ainsi va la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s