Marie-Antoinette, la jeunesse d’une reine

couv21329426

Vienne, 1770. La jeune Antonia, fille de l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche, entreprend un voyage pour vivre auprès de son mari, le dauphin de France Louis-Auguste.

Ils ne se connaissent pas, ne se sont jamais vus, et pourtant ils se sont juré amour et fidélité afin de réconcilier leurs nations respectives.

Rapidement présentée à celui dont elle devra partager la vie, « Antoinette » se retrouve propulsée dans un nouveau monde : la cour de Versailles.

C’est là, dans cet environnement aux codes si déroutants, qu’elle va apprendre à découvrir la personnalité de son époux si mystérieux : Louis XVI, futur roi de France… L’amour pourra-t-il naître d’un mariage arrangé ?

Merci à Babelio et aux éditions Glénat pour ce partenariat.
Barre-de-séparation

Ce petit manga de Fuyumi Soroyo traite, comme son nom l’indique des premières années de la vie de Marie-Antoinette, de son départ de Vienne pour son mariage avec le dauphin Louis-Auguste jusqu’ à son arrivée à la cour de Versailles et à ses premiers temps en France.

C’est une approche assez surprenante que de ne se concentrer que sur cette période là mais, après tout, c’est un choix comme un autre.

C’est une période de l’Histoire que je ne connais pas forcément très bien (à part pour ce que j’en ai lu dans La Rose de Versailles) et j’ai trouvé les personnages principaux globalement un peu stéréotypés.
Marie-Antoinette oscille entre la jeune ingénue et la vraie naïve, avec parfois des éclairs d’intelligence qui semblent sortir de nulle part.
Le futur Louis XVI est lui un pur beau gosse, ce qui me semble tout de même plutôt faux.

L’histoire se déroule plutôt tranquillement, sans grosse péripétie. De toutes manières, il s’agit d’une période qui, selon l’auteur tout du moins, semble plutôt paisible pour le couple.
Certes, ce n’est pas l’amour fou, mais les mariages arrangés ne visent pas vraiment cet objectif.

Je me demande donc pourquoi avoir voulu présenter cette période là en particulier, si ce n’est que, du coup, le lecteur a le temps de se pencher sur les décors et les costumes.
De ce point de vue là, c’est très réussi.
Le graphisme est vraiment le gros point fort de ce manga et donne envie de regarder d’un peu plus près ce que Fuyumi Soroyo a pu produire par ailleurs. C’est à peu près le seul point positif qu’on peut en tirer.

Marie-Antoinette, la jeunesse d’une reine
Fuyumi Soroyo
Glénat

Publicités

9 réflexions sur “Marie-Antoinette, la jeunesse d’une reine

  1. Oula ! Ta critique me fait un peu peur.
    Je l’ai acheté il y a deux jours et j’attendais impatiemment d’avoir fini le bouquin que j’avais sur le feu pour le commencer. Chose qui fut faite hier, je pensais donc le commencer aujourd’hui ou demain.

    J’adore Fuyumi Soryo, ou en tout cas j’adore Cesare, le manga qui me l’a fait découvrir. Du coup j’attends plutôt beaucoup de ce manga. Et là, tu me fais peur ^^

    J'aime

    • J’ai un peu regardé les autres critiques, elles sont toutes plutôt élogieuses.
      Ca doit vraiment venir de moi, comme en plus j’étais assez fatiguée ces derniers temps, ma déception a peut être été amplifiée.

      Superbe graphisme par contre.

      J'aime

      • Je ne pense pas que ça vienne de toi, j’ai aussi trouvé ce titre assez bancal. Comme si c’était une oeuvre hagiographique sans le moindre recul critique et sans propos porteur. C’est assez fade, surtout que Fuyumi Soryo nous a habitués à mieux dans ses précédents titres. Il en reste que c’est très beau par contre !

        J'aime

        • Outre la fait que les eprsonnages me semblent assez éloignés de la réalité (mais bon, j’y connais pas grand chose), ce qui m’a surtout dérangé c’est qu’il ne se passe pas grand chose.
          A la limite, j’ai l’impression qu’on m’a coupé l’histoire au moment où elle devenait intéressante …

          Aimé par 1 personne

  2. J’ai préféré – et de loin ! – sa série Mars Beaucoup plus aboutie et fouillée. Pour celui-ci, il aurait gagné à être en plusieurs tomes, minimum 2 ou 3, pour pouvoir être plus intéressant. Mais après j’aime toujours autant son coup de pinceau 🙂 !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s