Allô, Hercule Poirot…

allo

Six nouvelles qui sont autant de chefs-d’œuvre.
Qu’il s’agisse de comprendre comment ce banquier londonien s’est volatilisé, de savoir qui – du jeune homme équivoque ou de la pétulante comtesse russe – a pu voler les bijoux dans le coffre du collectionneur ou encore d’empêcher un grand malade de se suicider pour faire accuser son rival d’un crime… pas besoin d’analyses chimiques ni d’expertises balistiques. Hercule Poirot est là et il possède un atout majeur : ses cellules grises !

Barre-de-séparation

Ce petit recueil de six nouvelles d’Agatha Christie est trompeur puisque Hercule Poirot n’intervient que dans la moitié d’entre elles.

Les deux premières histoires sont très classiques. Hercule Poirot résout une énigme, tranquillement assis dans son fauteuil comme à son habitude, avec son sarcasme légendaire.
Seul le coupable d’Un indice de trop sort un peu de la routine de par sa classe et la fascination qu’il exerce sur l’enquêteur.
On reverra Vera Rosakoff, son personnage est excellent.
La troisième enquête est déjà plus originale, le meurtre n’ayant pas encore été commis.

Du coup, l’enchaînement avec les trois nouvelles suivantes se fait sans peine alors qu’Hercule Poirot en est complètement absent et que La Poupée de la couturière est même très loin d’être une enquête policière.

J’ai particulièrement apprécié S.O.S., la dernière des histoires dans laquelle, là encore, le meurtre n’a pas encore eu lieu, et qui voit l’intervention de Mortimer Cleveland, un personnage que j’aurai bien aimé voir devenir récurrent.

Les trois dernières nouvelles baignent donc bien plus dans un esprit fantastique que policier et Agatha Christie donne l’impression de beaucoup d’amuser à écrire sur ce thème.
Il en ressort un mélange assez étrange mais pas désagréable qui permet à l’auteur de mélanger les genres pour un résultat assez réussi.

Allô, Hercule Poirot…
Agatha Christie
Editions du Masque

Publicités

6 réflexions sur “Allô, Hercule Poirot…

  1. Lu y a plusieurs années. Je pense qu’ici encore le titre s’explique car il est en VF, et bien souvent ils sont modifiés, les titres des VO sont pas toujours traduits pour diverses raisons, mais là en effet, c’est débile car Poirot n’apparaît pas dans toutes les nouvelles

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s