Légion : A fleur de peau

legion

Stephen Leeds, surnommé « Légion », est un homme aux capacités mentales singulières lui permettant de générer une multitude d’avatars : des hallucinations aux caractéristiques individuelles variées et possédant une vaste gamme de compétences très spécifiques.
Leeds est investi d’une nouvelle mission : retrouver un corps qui a été dérobé à la morgue locale. Il ne s’agit pas de n’importe qui. Le cadavre est celui d’un pionnier dans le domaine de la biotechnologie expérimentale, un homme qui travaillait sur l’usage du corps humain en tant qu’espace de stockage. Il se peut qu’avant sa mort il ait incorporé des données dans ses propres cellules.
Ce qui pourrait se révéler dangereux…

Merci au Livre de Poche et à Net Galley pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

A fleur de peau est le deuxième tome de la série Légion, écrite par Brandon Sanderson, plus connu pour sa saga Fils des Brumes ou pour s’occuper de La Roue du Temps depuis la disparition de Robert Jordan.
Je craignais un peu d’être perdue en commençant directement par le deuxième tome mais la situation assez particulière dans laquelle se trouve le personnage principal est suffisamment bien expliquée pour ne pas être perdue (au pire, ça a chagriné mon esprit chronologique, mais je devrais m’en remettre).

Stephen Leeds n’est pas seul dans sa tête.
Pour chaque capacité qu’il étudie, un nouvel avatar prend forme et vit désormais avec lui. Ces « aspects »s ont tous une vie propre propre, ils interagissent entre eux et même, pour certains, en dehors des avatars créés par Stephen lui même.

Cette capacité particulière lui vaut d’être un expert dans beaucoup de domaines et il est recruté par une connaissance qui lui demande de retrouver un corps disparu et de le détruire.

Le mélange entre cette enquête bien particulière, qui traite de bioéthique, d’informatique et d’ingénierie, et la personnalité bien particulière de Stephen et de ses aspects donne un excellent résultat.

Aucun des thèmes du récit n’est négligé au profit d’un autre et le côté psychologique, tout comme le côté policier sont remarquablement bien travaillés pour un roman finalement assez court.

Avec toutes ces capacités, Stephen pourrait être un surhomme mais, outre une mystérieuse obsession pour un jeune femme absente dont ne nous connaissons pour l’instant pas grand chose, ses talents sont limités quand il se rend compte qu’un de ses aspects effectue une action impossible.
De cette façon, le récit ne vire jamais dans le loufoque complet, même si certains des personnages secondaires sont bien amusants.

C’est un roman rapide et vif, sans aucun temps mort, et très bien écrit par un auteur qui maîtrise parfaitement ses sujets.
C’est assez fascinant et j’ai été happée par ce thriller fantastique !

A fleur de peau
Brandon Sanderson
Le livre de poche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s