Looking – Saison 1

Intertitle_of_the_HBO_series_Looking

Holà todos !

C’est donc parti pour la première saison de Looking, qui est, à mon grand étonnement, la première que j’ai terminée pour mon challenge séries 2015.
Je l’y avais mise un peu par hasard, sans beaucoup de conviction, mais le format de 30 minutes est tellement agréable que j’ai enchaîné les épisodes sans les voir passer.

101675372_o

Looking, c’est l’histoire de trois amis homosexuels qui habitent à San Francisco.
Patrick, le plus jeune des trois, est designer video. Il galère à avoir des rencards et il est incapable de garder une relation.
Agustín, son ancien colocataire, est assistant d’une artiste. Son boulot consiste à clouer des chaises entre elles. Il vient d’emménager avec son petit ami Frank.
Dom, le plus âgé des trois, est sommelier dans un grand restaurant. Il habite avec son ex et il supporte mal de vieillir.

La principale difficulté avec cette série c’est qu’on est parachuté d’un coup, avec des personnages inconnus qui eux se connaissent déjà bien entendu. Et qu’on ne nous explique rien. J’ai un peu nagé avant de réussir à mettre un prénom sur chaque tête.
Heureusement que The Leftovers était passée avant pour moi et qu’elle était bien pire à ce niveau là.

Parce que finalement, Looking est un petit bijou. Je pourrais me sentir totalement exclu du public visé mais, au delà de parler de coming out et de relations homosexuelles, cette série a des problématiques qui peuvent toucher tout le monde.
Couple, vie professionnelle, envie de changement, … Tout y passe et c’est toujours très justement traité.

101675695_o

Au niveau personnage, j’avoue une tendresse particulière pour Patrick, un peu loser, un peu paumé, mais tellement adorable. Il a des joues à croquer et un sourire délicieux.

101675398_o

Il a en plus la chance de côtoyer deux personnages secondaires, Kevin et Richie, qui sont tous les deux super mignons et ça aide.

Dom aussi est un chouette gars. Même s’il est tout autant paumé que les autres, il est très sympathique.

101675679

J’ai beaucoup plus de mal avec Agustín, sans doute parce qu’il n’a aucun background et un comportement que j’ai du mal à comprendre.
Les personnages secondaires sont très bons, j’aime particulièrement Doris, Kevin et Owen. Loin des clichés habituels des seconds rôles, ils sont très bien construits et très intéressants.

A noter également une réalisation très solide, bien que par moments les tressautements de caméra m’aient un peu agacée, et surtout, une photographie très belle.
La lumière en particulier est splendide et elle rend Russell Tovey absolument magnifique.

101675681_o

Je n’attendais pas grand chose de cette série. A l’arrivée, je suis totalement sous le charme et je suis impatiente de la sortie de la seconde saison.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s