Sailor Moon – Tome 1 : Métamorphose

sailor

Bunny, collégienne de 14 ans, est une jeune fille dynamique, très vivante, voire un peu dissipée et n’apportant pas à sa mère les résultats scolaires qu’elle espère.
Alors qu’elle se rend à l’école, elle marche sur un chat. Elle va soigner la pauvre bête et lui enlever un pansement qui paralysait ses pouvoirs. Le soir même, ce chat va la retrouver. Il s’agit d’un animal très spécial qui pense et qui parle. Il lui donne un pendentif qui lui permet de se transformer en Sailor Moon.

Barre-de-séparation

Tout le monde ou presque a déjà entendu parler de Sailor Moon mais ma part je n’en connaissais rien.
Son classement dans le Challenge Manga de Livraddict a donc été l’occasion de la découvrir.

Pour ceux qui, comme moi, auraient donc hiberné, il s’agit de l’histoire de Bunny Tsuniko, adorable idiote, qui tombe un beau jour sur le chat Luna qui lui offre un pendentif lui permettant de se transformer en guerrière à jupette, Sailor Moon.
Pour retrouver une princesse, elle affronte des ennemis redoutables, aidée de ses amies Amy, Raya et Mako, respectivement Sailor Mercury, Sailor Mars et Sailor Jupiter.
Un mystérieux voleur masqué, Tuxedo, vient lui aussi lui porter secours en cas de besoin.

C’est un manga très old school, dans la veine des Dragon Ball ou Saint Seiya de ma jeunesse et, si ce n’est pas hyper original ni transcendant, c’est agréable de se replonger quelques fois dans une œuvre de ce style.

Ce premier tome sert essentiellement à regrouper l’équipe des filles et mettre en place une intrigue dans laquelle Sailor Moon et ses copines se lancent à la recherche du cristal d’argent, celui là même que la Reine Beryl et ses sous-fifres cherchent eux aussi à obtenir pour devenir maîtres de l’univers.

Les motivations des méchants sont à peu près inexistantes, les héros gardent leur anonymat grâce à des micro-masques et des costumes qui ne cachent rien, mais c’est parfois amusant de lire quelque chose de vraiment très futile.
D’autant plus que les copines de classe de Bunny et Furu, le gérant de la salle de jeu, sont très amusants et que Tuxo est efficace dans son rôle ambigu. Ami ou ennemi ?

Sailor Moon – Tome 1 : Métamorphose
Naoko Takeuchi
Glénat

Publicités

16 réflexions sur “Sailor Moon – Tome 1 : Métamorphose

  1. c pas elle qui se transforme en super heroine grace a un stylo/collier…je sais plus….boudiou…cela remonte lala…;)
    et vive les chevaliers du zodiaque, je me suis refaite quand ils etaient dans le nord…genial quoi…;)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s