La tentation de Zoé

couv41734230

Même si son déguisement hyper sexy lui vaut toutes les attentions, Zoé n’a qu’une envie : fuir loin de ce bal costumé organisé par les anciens de sa promo de lycée. Ceux qui, aujourd’hui, la couvrent de regards pleins de désirs ne sont-ils pas les mêmes qui, autrefois, la méprisaient ouvertement ?
Aussi décide-t-elle de s’éclipser au plus vite, d’autant que Dexter Drake, son seul ami de l’époque, la seule personne qu’elle aimerait vraiment revoir, n’est manifestement pas là.
Mais ses plans changent du tout au tout lorsque, soudain, un inconnu masqué terriblement troublant lui propose d’une voix chaude et profonde de l’accompagner pour une petite promenade au clair de lune…

Barre-de-séparation

Je n’ai fichtrement aucun souvenir de comment ce livre a fait pour atterrir dans ma liseuse mais ça a été un vrai calvaire pour en venir à bout.
Heureusement que c’était plutôt court parce que j’ai cru ne jamais y arriver.

Zoé a été très malheureuse pendant ses années lycée à cause de son look un peu décalé. Jusque là, rien d’extraordinaire, pas mal de jeunes filles, moi la première, n’ont pas très bien vécu cette période.
A noter qu’elle avait malgré tout un très bon ami, lui aussi plutôt moche à l’époque mais qu’ils se sont perdus de vue dès qu’elle a terminé sa scolarité.
Arrivée à l’âge adulte, elle est devenue une très jolie jeune femme et se rend à une réunion des anciens élèves pour mettre la main sur Gandalf, un concepteur de jeux vidéos qui pourrait sauver l’entreprise de son frère et qui a clairement un faible pour elle.

Là où le bât pour moi c’est que comme elle est désormais jolie, Zoé se permet de juger le physique des autres sans aucun scrupule. Pour quelqu’un qui a souffert de ça dans sa jeunesse, je l’ai trouvé par moment très mesquine.

Bien évidemment, Gandalf n’est autre que son ancien meilleur ami Dexter (non, ce n’est pas du spoil, c’est une évidence évidente au bout de 10 pages à tout casser) mais ça, il faudra tout le roman pour que la jeune fille s’en rende compte. Pourtant, à force de les tripoter tous les deux, elle aurait pu faire le lien bien plus tôt.

C’est niais et ridicule et les scènes érotiques sont absolument sans aucune saveur.
Lors d’une des premières, l’inconnu masqué réussit à enlever le jean et la petite culotte de Zoé tout en faisant en sorte qu’elle conserve ses bottes.
J’ai tellement bloqué en tentant de les imaginer faire leur gymnastique pour arriver à ce prodige que j’ai failli m’étouffer de rire.
Tout ça sans compter le nombre de fois où la pointe des seins de Zoé durcit rien qu’en voyant un joli garçon au loin.

Le seul point positif vient du personnage de la grand-mère de Dexter, amusante et perspicace et qui tente de relever le niveau de cette petite bande d’abrutis. Sans y parvenir malheureusement.

La tentation de Zoé
Tawny Weber
Harlequin

Publicités

4 réflexions sur “La tentation de Zoé

  1. Ahaha tes remarques m’ont faite bien rire! Je l’ai lu et c’est vrai que les Harlequin, je les chronique peu car je les lis bien souvent d’un oeil distrait pour me reposer la tête. Je tilte peu sur ce genre de détail! Mais j’avoue que le coup du déshabillage en gardant les bottes, c’est totalement improbable!!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s