Le Dernier apprenti sorcier – Tome 1 : Les Rivières de Londres

Quelques jours avant son affectation définitive, l’agent de police Peter Grant se retrouve face à un fantôme.
Il intègre donc l’unité de la police londonienne chargée des affaires surnaturelles, composée d’un seul autre membre, le mystérieux inspecteur Nightingale.

Le voilà désormais lancé dans la traque d’un esprit malfaisant tout en devant effectuer sa formation et faire la connaissance des esprits des rivières qui traversent Londres.

Barre-de-séparation

J’ai adoré !

Je me demande bien pourquoi j’ai attendu autant de temps avant de me lancer dans cette lecture.

Les personnages sont très bien caractérisés.
Peter est une parfaite porte d’entrée au monde mystérieux. On découvre, en même temps que lui, toute la face cachée de Londres. Ses vampires, ses divinités, ses fantômes. Mais aussi son sorcier et son dernier apprenti.
C’est un jeune homme plein d’humour, titillé par ses hormones. Il ne brille pas par une intelligence débordante et il semble accepter un peu trop facilement ce qui se présente devant lui, mais il est suffisamment sympathique pour l’adopter de suite. Il est en plus très éloigné des stéréotypes du héros traditionnel des romans.

Mais mon grand coup de cœur est pour l’Inspecteur Nightingale. Si je l’avais sous la main, je l’épouserais de suite !
Il est tout à la fois mystérieux, lointain et bienveillant et si j’ajoute que Ben Aaronovitch avait Paul McGann en tête en l’écrivant, vous ne pouvez que comprendre ma passion pour ce personnage.

Les autres policiers m’ont bien fait rire dans leur volonté de ne pas vouloir croire en la magie tout en demandant à notre duo de régler tous leurs problèmes.

Tout le récit est parsemé d’allusions à la pop culture contemporaine. Doctor Who, Harry Potter, Star Wars, Twilight, tout y passe.
Les références typiquement britanniques se succèdent et j’avoue que je me suis bien souvent perdue dans les rues qui se succèdent et les rivières qui se multiplient. Un petit plan de la ville serait sans doute le bienvenu même s’il n’est pas indispensable.

C’est donc une véritable réussite pour ma part. Ce tome clôture en plus convenablement son intrigue et, s’il peut rester quelques mystères non résolus comme les origines de mon Nightingale adoré ou les rappels incessants que font les autres personnages au père de Peter, vous pouvez tout à fait vous contenter de la lecture de ce seul volume.
Ce qui ne sera certainement pas mon cas, je veux lire la suite !

Le Dernier Apprenti Sorcier – Tome 1 : Les Rivières de Londres
Ben Aaronovitch
J’ai Lu

Challenge culture geek

Publicités

4 réflexions sur “Le Dernier apprenti sorcier – Tome 1 : Les Rivières de Londres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s