Paradise Kiss

l-integrale-9782505007302_0

La très sérieuse lycéenne Yukari n’a qu’une obsession: réussir son entrée à l’université. Son assiduité aux études n’a d’égale que sa phobie excessive des gens. Aussi, quand un garçon tente de l’aborder, puis qu’un travesti lui barre la route, elle s’effraie au point qu’elle s’évanouit!
Lorsqu’elle se réveille au « Paradise Kiss », une sorte de bar tenant lieu d’atelier de couture, elle apprend que ses « agresseurs » sont des étudiants d’une école de mode qui travaillent à leur création de fin d’année. Isabella, le travesti, Arashi, le garçon, et Miwako, sa copine, s’activent à réaliser une robe dessinée par leur ami George.
En raison de sa taille et de sa minceur, Yukari est pour eux le mannequin idéal pour présenter ce modèle. Quels sacrifices devra-t-elle faire pour entrer dans ce monde bizarre qui l’attire pourtant ?

Barre-de-séparation

Yukari étouffe dans sa vie. Poussée par une mère exigeante à faire des études trop difficiles pour elle, son seul espace de liberté est son amour secret pour Hiro, un garçon de sa classe.

Quand elle est kidnappée invitée par des élèves de Yaz’art pour être leur mannequin lors du défilé de fin d’année, c’est tout un monde d’excentricité, de rire, d’amitié et de liberté qui s’ouvre devant elle.

Carrie est une chouette fille. Même amoureuse, elle ne veut pas pour autant se laisser marcher sur les pieds. Elle peut paraître agaçante mais elle se relève toujours malgré tous les obstacles qu’elle rencontre.

Et tous les membres de Paradise Kiss sont tellement géniaux !
Miwako, si mignonne et si attentionnée mais qui cache des choix difficiles qu’elle a dû prendre plus jeune.
Arashi et ses fringues géniales qui, malgré son côté brusque, est celui qui a le plus les pieds sur terre.
Isabella, qui tient un peu la place de maman pour tout le monde.

Et puis il y a George. George qu’on aime, George qu’on déteste, George qui nous fait rire, puis couiner, puis pleurer. George qu’on a envie d’embrasser et puis de gifler. George qui tient Paradise Kiss à bout de bras.
Il prend ses décisions mais refuse de faire des choix pour les autres.
Si je comprends ce qu’il veut, il est très compliqué à suivre et en refusant d’exprimer ses sentiments, il oblige les autres à se mettre en difficulté.
C’est un personnage magnifique, parmi les plus complexes qui existent, qui sous des dehors de simplicité est un fin manipulateur, parfois sans même s’en rendre compte.

paradise-kiss-4

Le dessin est magnifique, les tenues sont travaillées et les visages sont très réussis.

C’est un manga très abouti, avec une thématique autour de la mode qui peut paraître futile mais qui permet d’exprimer des problématiques sérieuses sur la fin de l’adolescence et le passage à l’âge adulte et la question du choix.

Paradise Kiss
Ai Yazawa
Kana

4 réflexions sur “Paradise Kiss

  1. Personnellement la fin de l´anime’ m’a un peu perturbé (spoil: par exemple la maladie chronique de miwako ou là déclaration de Isabella is sinon j’ai adoré 😆

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s