Un long voyage

voyage

Issu d’une famille de pêcheurs, Liesse doit quitter son village natal à la mort de son père. Fruste mais malin, il parvient à faire son chemin dans le comptoir commercial où il a été placé. Au point d’être pris comme secrétaire par Malvine Zélina de Félarasie, ambassadrice impériale dans l’Archipel, aristocrate promise aux plus grandes destinées politiques. Dans le sillage de la jeune femme, Liesse va s’embarquer pour un grand voyage loin de ses îles et devenir, au fil des ans, le témoin privilégié de la fin d’un Empire.

Barre-de-séparation

J’ai parfois du mal à expliquer ce que j’aime en terme de lecture. Et bien ce livre là, c’est exactement ce que j’ai envie de retrouver et il m’a totalement embarqué dans son histoire.
Ce n’était pourtant pas gagné par avance parce que le personnage que l’on suit, ce n’est sans doute pas celui qui serait le personnage principal dans n’importe quel autre livre. Liesse est un peu insignifiant, un peu à la marge. Il est impliqué dans les évènements qui se passent bien entendu, mais toujours sur le côté, jamais directement et on aurait pu s’attendre à ce que ce soit le point de vue de Malvine qui soit plutôt mis en avant.

Pourtant, c’est ce qui fait la grande force du récit parce que Liesse apporte la distance parfaite pour qu’on soit à la fois assez proche de ce qu’il se passe mais qu’il nous reste quelques surprises. Vivre avec lui les évènements qui se déroulent était à la fois un plaisir et un déchirement, avec cette ambiance de fin d’époque que j’aime tant.

C’est l’histoire d’une vie, une simple vie, de son début sur une île lointaine, à sa fin dans un endroit tout autant lointain et désormais un peu oublié. C’est l’histoire de la fin d’un Empire mais sans que le personnage n’y joue le moindre rôle. C’est une histoire fantastique, mais dans laquelle il ne sera impliqué que de très loin. C’est l’histoire de rencontres, d’amitiés, d’amour, de gens qu’on oublie et d’autres qui restent dans une vie.

Si le grandiose t’intéresse tant, Gémétous, prends la peine de te pencher également sur le trivial.

J’avais un peu deviné le gros twist raconté en milieu de roman, mais ça ne m’a pas du tout dérangée parce que ce n’est qu’une péripétie parmi d’autres, qui arrive au milieu de la vie de quelqu’un que j’ai particulièrement aimé. Il y a de la mélancolie et de la poésie, une écriture magnifique. J’ai beaucoup aimé les premiers chapitres, j’ai adoré les derniers. C’était assez merveilleux.

Un long voyage
Claire Duvivier
Aux Forges de Vulcain

Publicité

7 réflexions sur “Un long voyage

  1. Comme je te l’ai deja dit….je n’ai pas adhere….les debuts descriptifs furent trop longs et enfin cette histoire d’horloge de temps arrive et c’est fini….cela commencait enfin a m’interesser….bref….

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s