Les 7 vies de Léa

2450

Léa déteste sa vie… Elle va en vivre 7. Quand elle tombe sur le corps d’Ismaël, un adolescent disparu trente ans plus tôt, Léa retourne en 1991 et se réveille chaque matin dans le corps d’une personne différente. Pourra-t-elle le sauver ?

lea (7)

Mini série française adaptée d’un livre de Nataël Trapp, Les 7 vies de Léa avait un résumé qui me plaisait beaucoup, à base d’adolescente trouvant un cadavre au milieu des gorges du Verdon et voyageant toutes les nuits dans le passé pour tenter de résoudre le mystère de cette mort.

Cette jeune fille c’est Léa, un peu paumée, ne sachant pas quoi faire de son futur, avec des parents qui ne s’aiment plus mais qui peut compter sur sa meilleure amie qui est merveilleuse.

lea (4)

Le jeune homme mort, c’est Ismaël et, en voyageant dans le passé, Léa va se rendre compte qu’il était très proche de ses propres parents et qu’à eux trois ils avaient un groupe de musique et plein de projets pour le futur.
Il n’avait donc aucune raison de vouloir se suicider et Léa, qui prend la place d’un personnage différent à chacun de ses voyages, comprend vite qu’il a été assassiné et veut empêcher que ça arrive.
Il faut dire qu’elle a développé un crush assez malsain envers Ismaël et qu’elle est prête à à peu près tout pour qu’il ne meure pas, y compris changer le passé avec toutes les conséquences que ça pourrait avoir pour son présent.

léa

Il y a des choses qui ne fonctionnent pas toujours dans cette série.
Certaines relations sont plutôt malsaines et personne n’a envie de voir certains personnages se mettre en couple.
Léa aussi est assez problématique. Elle réfléchit très peu, elle agit sans se dire que ses actes pourraient avoir un impact, elle fonce tête baissée en oubliant ses proches et sans penser qu’elle va les blesser.
J’ai aussi eu du mal à croire à ce lycée où à première vue on peut sécher les cours sans aucune conséquence, même si les choses ont sans doute changé depuis mon époque.

lea (1)

En revanche, il y a plein d’éléments qui marchent bien, à commencer par le décor assez splendide. Les Gorges sont magnifiques, c’est le début de l’été et la reconstitution des années 1990 est très chouette. Il y a la musique, les looks des personnages, et Ismaël qui est un chouette bonhomme.

lea (5)

Il y a aussi ce changement de point de vue à chaque épisode qui permet de porter un regard nouveau sur des personnages peu appréciés, ou d’enfin comprendre, plusieurs années plus tard, ce que certaines actions peuvent entrainer dans le futur.

lea (3)

On est donc loin de quelque chose de parfait et il y a beaucoup de petites choses qui clochent. Mais c’est une jolie mini-série, qui cherche parfois maladroitement à appuyer sur certains sujets de société et dont l’ensemble des acteurs tient parfaitement son rôle.

4 réflexions sur “Les 7 vies de Léa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s