Les Sœurs Carmines – Tome 1 : Le Complot des corbeaux

carmines 1

Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

Barre-de-séparation

Premier tome d’une trilogie jeunesse, Le complot des corbeaux nous présente le trio de sœurs Carmines, Dolorine, la plus jeune, qui voit des fantômes et écrit son journal, Tristabelle, l’ainée, un brin pimbêche et qui parle en détachant exagérément les syllabes, et puis Merryvère, voleuse apprentie qui essaie de nourrir la petite famille entre les visites d’huissier.

On se trouve à Grisaille, une ville divisée en quartiers où chaque grande famille a sa spécificité et où les cadavres sont pendus aux arbres en décoration.
Les sœurs Carmines se trouvent mêlées, bien malgré elles, aux manigances des uns et des autres quand Merry vole, un peu par erreur, une petite cuillère, et les voilà embarquées dans une aventure où vampires, fossoyeurs, nécromants et assassins veulent à peu près tous les voir mortes. Dans le meilleur des cas.

C’est un livre plutôt jeunesse donc, mais un livre vraiment fun et intelligent, qui ne prend pas ses lecteurs pour des idiots et qui être lu à tout âge tant on s’amuse de l’esprit décalé qui rode à Grisaille.
Il y a un petit côté burtonien, avec un gros décalage entre ces trois sœurs et la violence qui règne dans les rues.
Un brin absurde, parfois glauque, mais toujours amusant.

C’est plein d’humour noir et de références qui parleront aux plus âgés, tandis que le côté famille d’orphelines séduira lui, sans doute, les plus jeunes, grâce à une intrigue aux ficelles un peu grosses mais qui fonctionne parfaitement, avec beaucoup de fluidité et de simplicité.

Les Sœurs Carmines – Tome 1 : Le Complot des corbeaux
Ariel Holzl
Naos

Publicité

9 réflexions sur “Les Sœurs Carmines – Tome 1 : Le Complot des corbeaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s