Prisme

prisme

Bienvenue dans le Prisme.
Valence a une particularité et pas des moindres… En plus de vivre trois vies différentes, dans trois univers différents, qu’il appelle Fil Bleu, Fil Pourpre et Fil Lilas, il perçoit des choses que nul autre ne semble voir : des variations environnementales, un dysfonctionnement de la gravité et surtout, des nuées d’oiseaux de mauvaise augure. Pourquoi ? Il n’en sait fichtrement rien.

Merci à NetGalley et aux éditions 404 pour ce partenariat.

Barre-de-séparation

Je tombe parfois au hasard sur certaines de mes lectures et j’aime me laisser embarquer dans des univers que je ne connais pas. J’en suis d’autant plus contente quand il s’agit du premier roman d’un auteur français et que je passe un aussi bon moment avec son ouvrage.

Il y a bien quelques petites choses qui m’ont dérangée, notamment le rythme du livre.
On démarre très vite en rencontrant tout aussi vite le personnage de Valence qui navigue depuis toujours entre trois réalités parallèles qui se mettent en pause quand il en quitte une pour aller dans l’autre.
Mais les membres d’une organisation qu’il trouve louche essaient de lui mettre la main dessus dans toutes les réalités qu’il traverse et, après quelques péripéties, il se voit investit d’une mission par le Prisme, celle de retrouver des éléments dans chacune des dimensions avant qu’elles ne s’effondrent.

A partir de ce moment, j’ai trouvé qu’on tombait dans une espèce de faux rythme où il se passe bien sûr beaucoup de choses, mais où rien n’avance en réalité, avant que tout ne s’accélère dans le final.
J’aurai personnellement préféré que les évènements soient un peu mieux répartis et surtout qu’on prenne un peu plus le temps de faire la connaissance de Valence avant que les choses ne débutent mais, si on met de côté ce point là, j’ai trouvé ce livre excellent et je n’ai d’ailleurs pas pu le lâcher avant d’en voir arriver la conclusion.

J’ai eu un coup de cœur pour le personnage de Valence, dans chacune des dimensions. C’est une personne qui m’a touchée et sa solitude est poignante, lui qui refuse de s’attacher à qui que ce soit parce qu’il n’arrive pas à s’imaginer un futur, se contentant de survivre jusqu’à ce qu’il passe dans la dimension suivante.

Il y a du danger, de la tension, des ennemis redoutables et une fin du monde en approche.
Mais aussi de belles rencontres et son amitié avec l’Observateur est amusante mais aussi précieuse et les liens qu’ils se créent sont jolis pour deux personnes qui ont toujours été isolées.

On est dans de la science-fiction donc, avec un concept qui m’a beaucoup plu, mais Noha D. Charles va au delà et nous parle aussi de solitude, des horreurs des internements forcés, le tout à travers un personnage principal qui porte une humanité folle en lui et qui sait évoluer, porté par une jolie écriture qui donne envie de découvrir d’autres livres de cet auteur.

Prisme
Noha D. Charles
Editions 404

4 réflexions sur “Prisme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s