Fantastic Beasts and Where to Find Them

123 Fantastics

En 1926, Norbert Dragonneau rentre à peine d’un périple à travers le monde où il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques. Il pense faire une courte halte à New York, mais une série d’événements et de rencontres inattendues risquent de prolonger son séjour. Désormais, le monde de la magie est menacé.

Clap-board-and-Film-Reel-Vectors

A l’occasion de la sortie du troisième volet des Animaux Fantastiques, je me suis dit qu’il serait pas mal que je me remette à jour sur la saga et je me suis rendue comte que je n’avais jamais écrit de billet sur ce premier film, que je suis pourtant à peu près sure d’être allée voir au cinéma.

animau

Norbert Dragonneau de son nom français (Newt Scamander en VO) est un ancien étudiant viré de Poudlard qui débarque à New York en 1926, avec une mystérieuse valise, alors que la ville est au bord de l’émeute et que la communauté magique risque d’être démasquée à tout moment.
Dans le fond, il n’est qu’un personnage qui tombe un peu par hasard au milieu d’une histoire qui donne l’impression qu’elle aurait avancé avec ou sans lui mais il est tellement adorable et mignon que c’est un plaisir de suivre ses pérégrinations dans une ville qui le dépasse bien vite et où ses créatures magiques, qu’il garde dans sa valise mais qui s’évadent à l’occasion d’un stupide incident, viennent encore plus semer le désordre.
Voir Newt et son nouveau copain Jacob courir après les animaux enfuis pour les rattraper est un moment plutôt amusant, avec quelques trouvailles vraiment réussies comme le demiguise qui est mignon tout plein, ou le botruc qui est adorable.

animaux (3)

Mais c’est franchement un peu long et, dans le fond, l’intérêt est surtout dans l’autre intrigue, et j’avais très envie qu’on revienne vers cet obscuris qui rode en ville, qui fait des dégâts immenses et qui commence à tuer des NoMaj alors que la secte des Fidèles de Salem traque toute trace de magie.

animaux (1)

La délocalisation du monde d’Harry Potter vers quelque chose d’un peu plus adulte et qui prend place dans un autre pays et à une autre époque fonctionne plutôt bien. J’ai beaucoup aimé les costumes et l’ensemble des acteurs sont vraiment convaincants, avec mon magnifique Eddie Redmayne en tête d’affiche bien sur, mais aussi Colin Farrell et Ezra Miller particulièrement intéressant dans son rôle de Credence, qui ne sait plus qui il est vraiment.

e9258154e8d091bb166fb090b43508815d40722er1-500-300_00

Avec cette ouverture vers Grindelwad, les obscuris et un retour vers l’Europe, le final est au moins très réussi et il rattrape largement une première partie de film mignonne mais qui sera restée relativement anecdotique.

animaux (2)

Will we die just a little ?

2 réflexions sur “Fantastic Beasts and Where to Find Them

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s