Bilan Séries – Mars 2022

coollogo_com-14276547

Coucou à tous !

Comme chaque début de mois on se retrouve pour faire un bilan des saisons que j’ai terminées au cours du mois précédent.
Un drôle de mois de Mars, à la fois interminable et qui est très rapidement passé, avec une météo faisant le yoyo, un peu à l’image de mon moral.

En avant !

The Gilded Age – Saison 1

gilded

En 1882, la jeune Marian Brook déménage de la Pennsylvanie rurale à New York après la mort de son père pour vivre avec ses tantes Agnes van Rhijn et Ada Brook. Elle se retrouve par inadvertance empêtrée dans une guerre sociale.

J’attendais cette série depuis tellement longtemps que j’avais fini par oublier son existence mais je l’ai vue avec beaucoup de plaisir arriver sur mon écran. Julian Fellowes n’avait jamais caché qu’il souhaitait faire une espèce de prequel à Downton Abbey, mais aux Etats Unis et quelques années plus tôt et c’est exactement ce que The Gilded Age est, même si on est moins centré sur une seule famille.
Notre porte d’entrée c’est Mariam qui arrive à New York rejoindre ses tantes alors qu’elle n’a plus d’argent et, en sa compagnie, on découvre le monde, les potins et ragots, les secrets de chacun, la coupure entre les anciens et les nouveaux riches.
On suit beaucoup la famille Russell qui fait justement partie de ces derniers et qui tente de se frayer une place, quitte à écraser les autres sur leur passage.
Mais on suit surtout tout une floppée de domestiques des deux maisons et j’avoue une tendresse particulière à ceux-ci.
On n’est pas dans de la série qui révolutionnera le monde mais c’est particulièrement qualitatif, avec des très bons acteurs et des robes et des chapeaux magnifiques, j’ai passé un excellent moment.

Star Trek Discovery – Saison 4

doscovery s4

J’ai beaucoup moins passé un bon moment avec cette quatrième saison de Discovery dont le pitch est dans le fond très simple puisqu’on a une anomalie qui débarque dans notre univers et qui détruit tout ce qui se trouve sur sa route.
Il s’agit donc de faire en sorte de l’arrêter et après de multiples péripéties, la Fédération finit par déterminer qu’il s’agit d’une race extra-univers qui cherche à récupérer un truc (du minerai ou quelque chose dans ce genre) pour alimenter son propre bouclier.
L’idée de base est chouette, tout le boulot fait autour du langage est plaisant et on a au milieu une histoire de trahison puisqu’un bonhomme cherche lui à récupérer la puissance du collecteur pour partir dans un monde parallèle pour retrouver son meilleur pote. Book se met de son côté parce que son monde a été détruit et ce volet là est plutôt fun, essentiellement parce que j’ai trouvé le personnage de Tarka intéressant.
Le problème c’est que la saison dure 13 épisodes et que l’intrigue entière aurait pu tenir en 6. Pour meubler on a donc droit à d’interminables passage d’auto-analyse des personnages qui s’apitoient sur leur sort et qui se psychanalysent entre eux, allant jusqu’à donner une conscience à leur ordinateur de bord. Et c’est infernal. Réellement, je pense que j’en étais arrivée à un point où j’avais envie que tout le monde meure.
La saison se finit en bouclant complètement son intrigue mais la série avait déjà été renouvelée.

Young Wallander – Saison 2

Young-Wallander-Season-2-Episode-6

Sans être fabuleuse, j’avais passé un petit moment agréable devant la première saison et ça a été exactement la même chose avec celle-ci.
L’intrigue policière est complètement nouvelle, partant vers quelque chose d’un peu plus simple. On a droit à la mort d’un jeune homme qui était un ancien délinquant ayant tué un professeur de son école dans sa jeunesse et qui venait de retrouver son frère sortant tout juste de prison.
Il y a quelques éléments assez évidents, le professeur mort m’ayant eu l’air louche dès le départ.
La copine de Wallander n’est là que pour servir d’alibi à l’introduction d’un personnage secondaire et son collègue de travail devient assez pénible.
J’ai bien aimé en revanche l’inspectrice avec laquelle il se retrouve en duo et l’histoire de celle-ci avec leur nouveau chef m’a plutôt touchée.
L’ensemble est peut-être un peu longuet mais c’est solide, ça tient la route, ça fait plaisir de retrouver le sosie de Jonathan Groff et, comme pour son modèle, ça baigne un peu dans le désespoir.

Hvide Sande – Mini série

hvide

Le détective allemand Thomas et la flic danoise Helene sont désignés pour travailler ensemble sur une enquête criminelle. Tous les deux célibataires, ils sont contraints de jouer un couple afin de mener à bien leur recherche bien qu’ils arrivent difficilement à se supporter dans une même pièce.

Me revoilà avec une mini série policière danoise, dans laquelle une enquêtrice danoise et un policier allemand doivent opérer sous couverture dans une petite ville côtière pour résoudre la mort d’un touriste intervenue l’été précédent et dans laquelle la police s’est embourbée.
Je partais avec un a priori assez négatif et au final j’ai plutôt passé un bon moment, les deux personnages principaux ayant une bonne alchimie et l’ensemble étant plutôt amusant et efficace.
C’est un peu long en milieu de saison quand une ancienne affaire dans laquelle Helene a été impliquée refait surface et vient la poursuivre jusque dans sa nouvelle enquête mais la résolution fonctionne bien, avec une solution toute simple qui aura fait couler beaucoup trop de sang dans cette ville.

Aggretsuko – Saison 3

aggret 3

Pour cette troisième saison, on laisse un peu de côté les affaires de bureau parce que Retsuko a des problèmes d’argent et se retrouve à devoir prendre un deuxième boulot en tant que responsable comptable d’un petit groupe de K-pop underground.
Evidemment tout dérape quand le manager se rend compte qu’elle sait chanter du métal et là voilà à mener une double vie entre son statut d’idol et son travail à la comptabilité alors que le groupe gagne en popularité.
Bien entendu, tout va rentrer en collision mais ce que j’ai particulièrement apprécié dans cette saison c’est à quel point tout le monde se préoccupe d’elle et j’ai adoré que ses amis finissent par se rencontrer et former des nouveaux groupes pour prendre soin d’elle, même à distance.
Tadano est de retour, Gori et Haida sont adorables et si celui-ci mène sa vie amoureuse comme une banane, le lien qu’il a avec Retsuko est parfois touchant même si je ne suis pas toujours pas fan de la façon dont elle le traite.

4400 – Saison 1

4400

Au cours du siècle dernier, des milliers de jeunes adultes ont mystérieusement disparu. Soudainement et inexplicablement, 4400 personnes portées disparues réapparaissent telles qu’elles étaient au moment de leur disparition. Même celles disparues depuis plusieurs décennies n’ont pas pris une ride. Et surtout, aucune ne se souvient de ce qui leur est arrivé. Ils tentent alors de reprendre une vie normale dans un monde qui a changé et qui se méfie de ce qu’ils sont devenus…

A l’exception du plot d’origine, je ne me souvenais pas de grand chose de la série de ma jeunesse, du coup j’ai pu me plonger dans ce reboot sans être parasitée.
Comme tout le monde ou presque le sait, on est face au retour de 4400 personnes portées disparues au fil du siècle dernier et qui réapparaissent sans savoir ce qu’il s’est passé entre temps.
Il faut bien sur qu’ils se réadaptent à un monde qui a continué sans eux, mais le gouvernement ne leur fait pas confiance et en plus, certains ont des pouvoirs.
Tout ça fait que la série aurait pu être très cool mais la moitié des épisodes m’a un peu saoulée parce qu’il ne se passait absolument rien, à tel point que j’ai mis un temps fou à finir la saison sans me rendre compte qu’elle était terminée. Il y a beaucoup de temps perdu (à mon sens) sur les états d’âmes de chacun et franchement j’étais un peu fatiguée par tout ce drama, d’autant plus qu’on tourne beaucoup en rond dans un lieu unique.
Heureusement ça s’arrange un peu sur la fin quand on comprend le rôle réel de Jharel, le frère disparu d’un travailleur social qui est impliqué dans l’hôtel où logent certains des revenants.
Pour le coup ça devenait très intéressant mais j’ai bien peur que la série ne soit pas renouvelée.

Resident Alien – Saison 2

resident 2

Un peu dans l’indifférence générale, Resident Alien est revenue pour sa deuxième saison et j’ai eu beaucoup de mal à y rentrer.
Il faut dire que j’avais oublié énormément de choses sur la situation des personnages secondaires parce qu’on tournait énormément autour d’Harry jusque là et c’est complètement l’inverse dans cette saison où il n’a pas grand chose à faire. Du coup on nous parle beaucoup de la vie de la petite ville et franchement ça ne m’a pas passionnée énormément.
Harry, lui, cherche à réparer son vaisseau puis à rentrer en contact avec les siens pour les convaincre de ne pas détruire la Terre, et il n’est pas aidé par Asta qui est plus pénible qu’autre chose.
Heureusement la fin de saison est particulièrement réussie avec un voyage à New York épique qui fait basculer la série sur une nouvelle intrigue à base de bébé alien et de nouvel ennemi installé sur Terre et pour le coup c’était très bon !

Neuf saisons terminées, c’est pas mal du tout puisque j’ai aussi fini la saison 4 de SKAM France dont je vous ai parlée par ici et la saison 2 de The Umbrella Academy sur laquelle j’espère réussir à publier un billet dans les prochains jours.

On se retrouve début Mai pour un bilan de mes séries visionnées en Avril, bon mois à tous 🙂 .

10 réflexions sur “Bilan Séries – Mars 2022

  1. Je suis aussi assez mitigé sur la saison 4 de Star Trek Discovery. Comme tu dis, beaucoup trop longueurs, surtout en milieu de saison. C’était la moins passionnante, même si la fin est satisfaisante.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s