Rouille

rouille

Paris, 1897. Les plus grandes puissances européennes se sont lancées à l’assaut de la Lune et de nouveaux matériaux découverts sur le satellite envahissent peu à peu la Terre. Ces grandes avancées scientifiques révolutionnent l’industrie et la médecine, mais pas pour tout le monde. Et dans les faubourgs, loin de l’hyper-centre protégé par le dôme sous lequel vivent les puissants, le petit peuple de Paris survit tant bien que mal. Violante est une prostituée sans mémoire, ignorant jusqu’à son âge réel. Dans un monde où son désir de vérité passe après celui de ses clients et de ses patrons, la jeune fille tente de retrouver la trace de ses origines perdues. Alors qu’une vague de meurtres particulièrement horribles ensanglante la capitale, Satine, son amie et seul soutien, disparait dans d’étranges circonstances. Violante, elle, se voit offrir une porte de sortie à ce demi-monde violent qui la retient prisonnière, mais décide malgré tout de prendre part aux investigations.

Barre-de-séparation

Malgré une découverte un peu mitigée de cette autrice avec Les noces de la Renarde, j’avais envie de redonner une chance à Floriane Soulas en lisant son tout premier roman publié, Rouille.
L’action prend place dans un Paris steampunk, à la fin du XIXème siècle, partagé entre différents quartiers très marqués. Dans l’un d’entre eux se trouvent des bordels, et dans le plus prestigieux d’entre eux on rencontre Violante qui cherche à se souvenir de son passé.
Mais ce Paris est aussi traversé par une vague de meurtres sordides touchant les enfants abandonnés et les prostituées, dont la police n’a pas grand chose à faire, alors qu’une nouvelle drogue fait son apparition dans le même temps.

Je ressors assez mitigée de cette lecture. J’ai bien aimé l’univers mis en place et le rythme plutôt lent du début du roman permet de bien découvrir ce Paris très polarisé, entre ses beaux quartiers situés sous un dôme, des enfants perdus vivant dans des décharges de ferraille, un quartier industriel, une fête foraine et un bordel prestigieux.
J’ai aussi bien aimé la petite enquête pour démêler ce qui se trame et certains personnages secondaires, bien que caricaturaux, ont réussi à m’intriguer.

Le problème c’est que je n’ai pas du tout accroché au personnage principal qui est un archétype de demoiselle en détresse, celle par qui tout doit absolument passer. Elle a aussi une très haute opinion d’elle même et elle a bien raison puisqu’en réalité elle fait absolument tout ce qu’elle veut, passant son temps à sortir du bordel et à se rebeller contre son souteneur et sa maquerelle sans aucune incidence puisque tout le monde lui passe tous ses caprices.
Toutes les autres femmes sont vues comme des opposantes, il y a un fort manque de solidarité féminine et elle change d’avis sur les autres à une vitesse folle. Dans le même genre d’idées, je n’ai pas compris pourquoi Léon, le mac du coin, faisait lui-même tout le sale boulot et avait un tel attachement à ses hommes alors que ses filles sont absolument interchangeables à ses yeux. A l’exception de Violante bien évidemment, pour laquelle il a une affection certaine mais qu’il prostitue sans aucun remords. Du coup, Violante l’aime bien aussi. Alors qu’il la prostitue. D’ailleurs à la fin tout est oublié et tout le monde repart bons copains comme s’il ne s’était rien passé.

Il y a du potentiel donc, notamment au niveau de l’univers, mais les personnages m’ont terriblement agacés dans leur ensemble et j’ai parfois eu l’impression que l’autrice n’allait pas au bout de ces idées, ce que je trouve fort dommage car la narration est elle assez efficace.

Rouille
Floriane Soulas
Pocket

4 réflexions sur “Rouille

  1. Ouch l’héroïne a vraiment l’air pénible dis donc, sans parler de la caractérisation maladroite du Mac 😅
    Ayant beaucoup les Noces renardes pour ma part, il est dans ma PAL, mais je ne vais peut-être pas le sortir de suite lol

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s