Les Chroniques de Cromwell – Tome 1 : Le Silence de l’hiver

cromwell

Être normal, c’est surfait. Enfin, ça, c’est ce que se dit Oliver Cromwell.
Persécuté par ses camarades parce qu’il est différent, Oliver est surtout un passionné de paranormal ; quand son nez n’est pas fourré dans son carnet de croquis, à dessiner des maisons hantées et des monstres, lui et sa meilleure amie Bailey traînent dans des bâtiments abandonnés, ou font de longues balades (absolument pas romantiques) dans des cimetières à chercher des revenants. Mais tout change lorsqu’ils tombent nez à nez avec un fantôme. Un vrai de vrai.
Heureusement qu’il peut compter sur Madame Glass, une médium qui vit dans le manoir victorien au bout de sa rue. Avec son aide, il se trouve une destinée complètement inattendue. Et (comme si avoir seize ans n’était pas déjà assez compliqué), il tombe amoureux du mystérieux résident du manoir !
La ville ensommeillée d’Iris Hollow renferme de nombreux mystères. Et Oliver est sur le point de se retrouver en plein milieu des ennuis.

Barre-de-séparation

J’aime bien les livres de la collection Teen Spirit parce qu’en général ils développent des thématiques assez originales, tout en s’adressant à un public plutôt jeunesse.
C’est le cas ici où nous suivons Oliver Cromwell, un jeune homme mal dans sa peau depuis la mort de son père et qui, suite à une rencontre dans un cimetière, se met à développer d’étranges capacités.
Si Oliver ne peut pas compter sur ma mère (qui est un personnage particulièrement détestable), il est en revanche bien entouré par sa meilleure amie Bailey, par sa voisine, mais aussi par l’étrange Victor et par le beau gosse Kyle, qui semble étrangement attiré par lui.

C’est un premier tome d’introduction, dans lequel Oliver apprend petit à petit son histoire, ses pouvoirs, mais aussi sa mission et lors duquel il doit réfléchir à ce qu’il veut devenir dans sa vie.
Le problème c’est que c’est tout de même très lent et que n’importe quel lecteur aura compris la nature de Victor alors que Oliver semble particulièrement obtus de ce côté là, au point où j’avais parfois envie de le secouer un petit peu.

Ca n’enlève tout de même pas les nombreuses qualités de ce livre qui, certes, prend son temps, mais réussit du coup à développer très joliment son personnage principal et à nous faire suivre en sa compagnie tout ce qu’il traverse au cours de ces quelques mois décisifs pour lui. Oliver est quelqu’un de profondément gentil et c’est chouette de le voir grandir et essayer de faire le bien autour de lui.
Les personnages secondaires sont eux très bien caractérisés. Bailey est un soutien sans faille, la voisine est un brin barrée mais très gentille, Victor est adorable avec son petit côté décalé mais attachant et Kyle réussit à tirer son épingle du jeu en devenant de plus en plus intéressant, son rôle dans toute cette affaire n’étant pas encore bien défini.

On est jusque là dans quelque chose de très introductif mais d’assez intriguant et j’espère que la suite réussira à rester dans la même veine, avec son héros qui donne envie de le protéger à tout prix.
C’est un roman qui est loin d’être effrayant malgré tous les fantômes qui trainent, mais Oliver pourrait bien être celui qui apporte le danger, et j’ai bien envie de voir jusqu’où tout cela peut aller.

Les Chroniques de Cromwell – Tome 1 : Le Silence de l’hiver
Avery Blake
MxM Bookmark

4 réflexions sur “Les Chroniques de Cromwell – Tome 1 : Le Silence de l’hiver

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s