Kastanjemanden

43450

Début octobre, dans la banlieue de Copenhague, la police découvre le cadavre d’une femme amputée d’une main. À côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons et d’allumettes.
Chargés de l’enquête, la jeune inspectrice Naia Thulin et l’inspecteur Mark Hess découvrent vite que cette figurine est porteuse de mystérieuses empreintes: celles de la fille de Rosa Hartung, ministre des Affaires Sociales, enlevée un an plus tôt et présumée morte.

2911311.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Après énormément de billets lectures, je me suis dit qu’il serait temps que je recentre un peu mes billets pour revenir à mes premiers amours pour vous parler d’une série parfaite pour cette période de l’année et qui nous vient tout droit du Danemark.

On y trouve une inspectrice de police criminelle assez débordée dans sa vie privée qui doit faire équipe avec un bonhomme d’Interpol, présent pour quelques jours en ville avant de repartir pour une nouvelle mission.
C’est à ce moment qu’une série de meurtres assez affreux se produit, alors que la ministre Rosa Hartung retourne au travail, un an après la disparition de sa fille.

medium-clean (1)

Kastanjemanden est l’adaptation du roman du même nom de Søren Sveistrup, le créateur de The Killing, et elle est très solide et sans incohérence. Tous les éléments se tiennent bien et on a une réponse apportée à chacune des questions posées.
On est dans une ambiance très automnale, le gimmick du meurtrier tournant autour de la fabrication de bonhommes en marrons donnant leur nom à la série.
L’intrigue policière est très bien faite, naviguant entre des meurtres actuels qui cherchent à faire des liens avec la mort présumée de la fille de Rosa, et des évènements bien plus anciens s’étant déroulés dans une ferme.

chhrd

C’est assez sordide, avec quelques passages un peu inquiétants, mais j’ai pu la regarder alors que je suis facilement impressionnable, c’est que c’est donc à la portée de tous.

Naia Thulin est un peu insupportable à laisser constamment tomber sa fille, mais Mark Hess, qui l’accompagne, est un excellent personnage. J’ai mis du temps à le remettre mais il est interprété par Mikkel Boe Følsgaard, qui jouait dans The Rain et, s’il est très frustrant au premier abord, il devient rapidement un des gros points forts de la série.
Il est d’ailleurs à noter que si l’enquête peut sembler assez tortueuse, on a, pour une fois, deux policiers loin d’être stupides et qui vont jusqu’au bout de leurs idées.

chust

Visuellement, la série est un petit bijou, et le fait qu’elle prenne place en Octobre permet de jouer avec des couleurs automnales très belles, qui contrastent avec toute l’horreur qui prend place devant nos yeux, mais aussi l’incompréhension devant les motivations d’un tueur particulièrement efficace et dangereux.
Pour tous les adeptes des productions nordiques policières, je ne peux que donc vous recommander de la regarder.

11 réflexions sur “Kastanjemanden

  1. Dès que j’ai vu le titre, j’ai senti que tu allais me convaincre avec cette série nordique, ça n’y a pas coupé et j’aime bien l’idée de l’ambiance automnale et des petits bonhommes, c’est original.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s