L’ombre d’une chance

51FeprGwOGL._SX210_

Il y a plus d’un siècle, l’illusionniste David Berkeley s’est suicidé dans son manoir au bord de la mer, condamnant ainsi son esprit à errer pour l’éternité. Du moins, c’est ce que raconte la légende locale…

Le Professeur Rhys Davies, un para-psychologue à mi-temps, écrit un livre sur les lieux hantés de Californie et il croit que les ruines de la Maison Berkeley pourront lui servir dans un chapitre terrifiant – s’il parvient à accéder à la propriété. Le seul obstacle est le troublant policier et gardien auto-proclamé du domaine, Sam Devlin.

Et quand on parle d’obstacles, Devlin en est un grand. Mais vous savez ce qu’on dit. Plus on s’élève et plus dure sera la chute…

Barre-de-séparation

En cette période d’Halloween, je me suis décidée à faire un petit article rapide sur ce court roman de Josh Lanyon que je n’avais pas encore chroniqué et qui est parfait pour se mettre dans l’ambiance puisqu’on y suit Rhys Davies, un universitaire qui écrit un livre sur les endroits hantés et qui se retrouve dans une villa au bord de mer pour étudier la demeure d’un homme s’étant suicidé avec une guillotine il y a plusieurs dizaines d’années.

On est dans une atmosphère assez chère à l’autrice, avec un peu de frissons mais jamais de grosses inquiétudes pour le personnage principal qui mène son investigation en farfouillant dans le coin, en occupant ses nuits à se promener dans des bois obscurs, retournant les secrets de chacun et passant son temps à s’engueuler avec le neveu de son hébergeant, policier grognon assez insupportable. 

L’ambiance est mystérieuse, il y a plusieurs intrigues emmêlées entre elles et, au fur et à mesure de la lecture, on peut nous aussi nous amuser à essayer de comprendre ce qu’il se passe vraiment et de déterminer ce qui est paranormal ou tout simplement naturel, et qui se trouve donc derrière ces évènements s’il s’agit de quelque chose de très humain.
Même si tout n’est pas devinable pour le lecteur, il y a pas mal de choses qui peuvent être comprises en étant un minimum attentif, d’autant plus qu’il n’y a que très peu de personnages secondaires. 

On reste donc très centré sur Rhys et Sam et la relation qui se noue entre eux est assez drôle. Sam est un peu insupportable mais Rhys ne se laisse pas marcher sur les pieds, ce qui rend leurs dialogues bien piquants, et j’ai bien aimé qu’il finisse par n’en faire qu’à sa tête.
La lecture est simple, légère mais aussi addictive et ce petit livre est donc une bonne réussite, impeccable en cette période et il permet de découvrir d’autres livres écrits par Josh Lanyon en dehors de ses sagas principales.

L’ombre d’une chance
Josh Lanyon
MxM Bookmark

5 réflexions sur “L’ombre d’une chance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s