Hexworld – Tome 1 : Le briseur de maléfice / Tome 0.5 : Le treizième maléfice

couv15164831

Le flic de New York, Tom Halloran, est un homme au lourd passé. Si quelqu’un apprend qu’il a un jour traîné avec le tristement célèbre gang O’Connell, il passera le reste de sa vie à en baver derrière les barreaux. Mais le secret de Tom est menacé lorsqu’un horrible meurtre sur son secteur semble avoir été causé par la même magie ancestrale qui a tué son gang. Cicéron, le chat garou est déterminé à enquêter sur la disparition d’un ami et la mort d’un autre, même si personne ne pense que les affaires sont liées.
Lorsque ses recherches l’amènent à croiser la route de Tom, le très bohémien Cicéron reconnaît instinctivement que cet officier de police irlandais et inculte est son sorcier. Même s’ils sont complètement incompatibles, Cicéron n’a d’autre choix que de travailler avec Tom… tout en luttant contre la passion naissante. Tom sait que prendre Cicéron comme compagnon ne le mènera qu’à la découverte et au désastre.
Pourtant, alors que la chaleur monte entre eux, l’envie de Tom pour cet autre homme menace de surpasser tous les arguments rationaux qui lui diraient de ne pas s’engager. Lorsque l’enquête leur fait découvrir une conspiration menaçant tout New York, Tom doit prendre la décision la plus compliquée de sa vie : vivre dans le mensonge et exaucer les vœux de son cœur ou confesser la vérité et tout sacrifier ?

Barre-de-séparation

Après avoir découvert Jordan L. Hawk grâce à sa saga Whyborne & Griffon, dont j’ai beaucoup aimé les premiers tomes, j’ai retrouvé dans ma liseuse une autre de ses séries, Hexworld. 
On est dans un univers assez chouette, un New York situé à une période charnière à l’aube du XXème siècle, celle où les districts vont bientôt se rattacher entre eux pour former un nouvel état. 
C’est là qu’on croise Tom, un jeune policier humain, qui aime son quartier humain et qui cache un passé assez douloureux dans lequel il a vu mourir toute sa famille suite à l’utilisation de son pouvoir de briseur de sorts. Depuis il évite de se rendre dans l’autre partie de la ville où se trouve l’autre police, surnaturelle elle.
Dans cet autre autre commissariat, on croise donc des sorciers capables d’utiliser des sorts tracés par des dessinateurs, en utilisant de la magie seul, ou en se servant de celle de leur familier.
Ces familiers se transforment en animaux et ils sont très recherchés par toute personne ayant un peu de magie en elle puisqu’ils permettent d’augmenter les pouvoirs même si ce n’est qu’avec leur sorcier qu’ils forment un duo optimal, ce qui pousse certains d’entre eux à trouver refuge à la PSM pour ne pas être kidnappé et forcés d’être liés.

Voilà donc pour une présentation rapide de cet univers qui m’a vraiment beaucoup plu et dans lequel Tom se retrouve à devoir faire appel à la Police Sorcière Métropolitaine auquel il ne voulait surtout pas avoir affaire quand il se retrouve avec un mort suspect dans son quartier. Ca tombe très bien puisqu’il croise là-bas Cicero, un familier sans sorcier qui trouve lui aussi très louche la mort d’une de ses connaissances, alors qu’un de ses amis est toujours porté disparu. Ils n’en sont pas vraiment enchantés tous les deux, mais ils vont bien devoir faire équipe pour résoudre ce mystère qui va demander à Tom d’accepter son passé alors que le danger grandit autour d’eux. 

Au niveau de la romance, il n’y a pas grand chose à dire. Tom est le sorcier de Cicero, et malgré l’animosité première de celui-ci, il n’y a pas beaucoup de mystère sur le fait qu’ils vont se tomber dans les bras avant la moitié du livre. J’ai quand même apprécié qu’ils prennent un petit peu le temps d’aller au delà de leurs préjugés avant de sauter le pas.

En revanche, j’ai vraiment apprécié l’intrigue policière en elle-même, qui prend le temps de s’installer avant de dévoiler toute son ampleur.
On part de quelque chose d’un peu insignifiant, un mort un peu saugrenu, la disparition d’un familier qui n’intéresse personne et finalement on se retrouve avec un complot de grande envergure impliquant des anarchistes, des familiers qui veulent leur indépendance et un attentat contre des hautes personnalités. 
J’ai vraiment aimé les implications qui se dévoilent petit à petit  et voir Tom et Cicero se débattre là dedans pour réussir à comprendre ce qu’il se passe.

J’ai vraiment passé un super moment de lecture et j’ai très envie de continuer à suivre les aventures de ce duo par la suite.

Hexworld – Tome 1 : Le briseur de maléfice
Jordan L. Hawk
MxM Bookmark


couv30533149

Dominic Kopecky a toujours rêvé de devenir membre de la Police Sorcière Métropolitaine… rêve qui a été brisé le jour où il a raté le test aux aptitudes magiques. Il passe désormais son temps à dessiner les sortilèges dont la PSNY a besoin pour résoudre ses enquêtes.

Quand un meurtre commis à l’aide d’un maléfice sous brevet amène Rook, un familier corbeau, à son bureau, Dominic ne peut résister à l’occasion de connaître la magie aux premières loges. La passion monte entre eux en même temps que le danger qui les guette. Car l’affaire a été classée… et quelqu’un est bien décidé à s’assurer qu’elle le reste.

Barre-de-séparation

On avait découvert Rook et Dominic très rapidement dans le premier tome et cette nouvelle se charge de nous raconter la façon dont ils se sont rencontrés et qu’ils ont formé leur duo sorcier/familier. 
Dominic débute comme simple dessinateur dans la Police Sorcière Métropolitaine mais Rook vient le chercher pour mener une petite enquête quand il soupçonne que quelqu’un trafique des sorts en ville et il le suit volontiers histoire de sortir un petit peu de son train-train, lui qui a toujours voulu avoir de la magie. 

J’avais beaucoup apprécié Rook et Dominic dans Le Briseur de maléfice, notamment Rook que je trouve plus posé que Cicero et qui correspond mieux à mon tempérament. Du coup j’ai vraiment bien aimé découvrir leur première enquête et je trouve ce couple vraiment très touchant. 
L’intrigue policière en elle-même est assez rapidement réglée puisqu’il n’y a que peu de pages pour la développer mais c’est intéressant de voir qu’elle a des répercussions sur la situation politique en cours dans la saga.
Et la présence de Cicero est assez chou, il est très amusant de le voir avant qu’il ne trouve son sorcier.

Ce n’est pas une lecture indispensable, loin de là, mais c’est un petit bonus très agréable et je ne boude pas mon plaisir de l’avoir découvert.

Hexworld – Tome 0.5 : Le treizième maléfice
Jordan L. Hawk
MxM Bookmark

4 réflexions sur “Hexworld – Tome 1 : Le briseur de maléfice / Tome 0.5 : Le treizième maléfice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s