Le Fantôme aux chaussettes jaunes

fantome

Son week-end romantique ruiné, le timide artiste Perry Foster, la vingtaine, réalise que les choses peuvent toujours s’aggraver lorsqu’il rentre de San Francisco et trouve un cadavre dans sa baignoire. Un mort, avec une hideuse veste de sport – et des chaussettes assorties. L’homme lui est inconnu, mais ce n’est pas vraiment réconfortant ; comment un étrange cadavre peut-il se retrouver enfermé dans un appartement verrouillé, au domaine isolé d’Alton, dans la nature sauvage du « Royaume Nord-Est » du Vermont ? Perry dévale l’escalier et tombe sur le « grand, sombre et hostile » ex-marine Nick Reno.

Reno n’a pas beaucoup de temps pour les drama queens mais, convaincu que la surexcitation de Perry est basée sur autre chose qu’une overdose de caféine, il accepte d’aller vérifier à l’étage. Quand il arrive, le corps a disparu. S’il y a bien une chose que Nick a appris dans sa vie, c’est de se mêler de ses affaires. Mais Perry Foster ne croit pas aux fantômes et refuse de laisser les morts tranquilles. Et Nick ne peut pas se forcer à s’en aller quand il devient clair que quelqu’un veut se débarrasser du bel artiste… et ce de manière permanente.

Barre-de-séparation

Entre ses deux grandes sagas Adrien English et Holmes & Moriarity, Josh Lanyon a écrit beaucoup de petits romans mêlant mystère et romance.
Parmi eux, Le fantôme aux chaussettes jaunes vient nous raconter l’histoire de Perry, un jeune homme habitant dans une pension de famille située en dehors d’une petite ville. Rentrant d’un voyage plus tôt que prévu, il a la surprise de trouver dans sa baignoire un cadavre, qui a disparu au moment où un de ses voisins vient vérifier ce qu’il s’est passé dans son appartement.

J’ai beaucoup aimé l’intrigue principale, le mystère autour de ce mort mystérieux, les cadavres qui s’accumulent, les secrets de chacun des habitants de la pension, les passages secrets cachés dans les penderies et l’histoire de ce cambriolage ancien. Je suis toujours très friande de ces vieilles affaires qui finissent par avoir des répercussions dans la présent et j’aime bien découvrir des évènements oubliés qui ressurgissent petit à petit, l’ambiance pension de famille me faisant toujours un peu penser à des romans d’Agatha Christie.

Au niveau des personnages, Perry est vraiment très chouette malgré un premier abord où il parait un peu écervelé. Il accumule les déconvenues, il a quitté ses parents, celui qu’il croyait être son petit ami l’a trahi, mais il continue à rester très droit et il ne se laisse jamais abattre. J’ai eu plus de mal avec Reno parce que certaines de ses réflexions sont parfois très limites, ce qui est franchement ridicule quand on en apprend plus sur lui.
C’est d’autant plus dommage que la relation entre les deux fonctionne elle plutôt bien, avec un brin de sarcasme et d’humour assez typique de l’autrice qui fait que je finis toujours par aimer ce qu’elle écrit.

La fin un tout petit peu ouverte, qui ne résout pas vraiment la relation entre Perry et Reno me convient parfaitement, j’ai surtout été heureuse que le jeune homme réussisse à se rééquilibrer dans sa vie.

Le Fantôme aux chaussettes jaunes
Josh Lanyon
MxM Bookmark

7 réflexions sur “Le Fantôme aux chaussettes jaunes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s