Kowloon Generic Romance – Tome 1

kowloon

Passé, présent et futur se confondent dans le labyrinthe des rues du quartier malfamé de la citadelle de Kowloon où vivent des personnages nostalgiques.
Une romance idéale dépeignant brillamment les relations et les désirs secrets de deux trentenaires dont le quotidien est teinté d’extraordinaire.

Barre-de-séparation

Je ne sais plus très bien pourquoi ce manga est tombé un jour entre mes mains, d’autant plus qu’avec son style graphique un petit peu vieillot, je trouve qu’il ne respire pas du tout la modernité.
Et puis je me suis rendue compte que l’action prend place à Kowloon, un endroit qui a réellement existé, une enclave chinoise à l’époque où Hong Kong était encore une colonie et qui a été détruite au début des années 1990. Du coup, je trouve que le style se marie plutôt bien avec l’idée d’un endroit aujourd’hui disparu.

Kowloon était connu pour être une citadelle, un bloc d’immeubles qui ne pouvait pas s’étendre vers l’extérieur et dont la densité de population était énorme, les bâtiments communiquant entre eux en hauteur et les accès à l’air libre plutôt rares.
C’est donc dans cet environnement que l’on fait la connaissance de  Reiko Kujiraï et Hajime Kudo, deux agents immobiliers qui travaillent ensemble tout en s’entendant plus ou moins bien.
Ces deux personnages bien distincts sont particulièrement bien campés, entre Reiko qui veut faire son travail du mieux possible, qui vient en aide aux habitants, qui aime la pastèque et qui passe un temps fou à son bureau, et Hajime, bien plus insouciant, qui a la fâcheuse habitude d’arriver en retard au travail mais qui est dans le fond très sympathique. On voit arriver une certaine romance dans le récit et tout ça parait très basique si on ne s’attarde pas sur les détails.

Les belles chaussures vous conduisent dans de beaux endroits !

On est dans un univers au premier abord tout à fait naturel et pourtant, un étrange bâtiment se construit dans le ciel, quelque chose dont on a du mal à cerner réellement ce dont il s’agit.
Et puis il y a aussi les gouttes pour les yeux, une étrange photographie et des personnes croisées qui semblent se rappeler de quelque chose dont Reiko ne se souvient pas.
Ce petit côté surnaturel est efficace, monte doucement et je trouve qu’il se marie particulièrement bien avec l’idée de ce quartier désormais disparu et qui ne subsiste que dans les mémoires.
Alors certes, on se traine parfois un peu trop, des passages sont beaucoup trop longs sans intérêt, mais il se dégage de l’ensemble une certaine mélancolie que j’ai trouvée particulièrement efficace.

Kowloon Generic Romance – Tome 1
Jun Mayuzuki
Big Kana

5 réflexions sur “Kowloon Generic Romance – Tome 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s