Les Magiciens

magiciens

Vous étiez prof. Votre fiancée et votre meilleur ami vous ont convaincu d’abandonner la carrière pour ouvrir une agence de détective privé et… sont partis ensemble avec la caisse et une bonne partie de vos illusions.
Vous ne possédez plus que votre revolver et un fond de bourbon, quand une vieille dame aux yeux bleus fait irruption dans votre bureau et vous donne mille dollars pour une mission incroyablement facile en appa­rence. C’est alors que vos ennuis commencent. Le type que vous devez retrouver s’appelle Salomon et son regard transperce les portes d’acier des ascenseurs. Dans le huis-clôt d’un hôtel, ce qui semblait n’être qu’une convention de prestidigitateurs va s’avérer être bien plus redoutable : un affrontement entre magie noire et magie blanche, dont l’enjeu n’est rien moins que la domination du monde…

Barre-de-séparation

Il est largement temps que je vienne publier mon billet sur ce qui aura été la dernière lecture de mes désormais bien lointaines vacances. Et si j’ai autant tardé, c’est parce que je ne sais pas trop quoi en dire au final.
Repêché au fin fond de ma liseuse, voilà un roman assez original dans lequel nous faisons la connaissance de Casey, détective privé un peu raté qui accepte une mission donnée par une vieille dame : Découvrir le véritable nom d’une personne qui se trouve présente dans un hôtel pour assister à une conférence.
C’est un petit peu étrange mais certainement moins que lorsque Casey se rend compte qu’il s’agit d’une conférence regroupant des adeptes de la magie et qu’il s’aperçoit que certains la pratiquent devant ses yeux.

La première partie de ce livre m’a beaucoup plu. J’ai beaucoup aimé la conférence et la suivre par les yeux de quelqu’un qui n’y connait rien et qui découvre tout un univers dont il ignorait tout.
J’ai aussi trouvé intéressant ca parallèle entre la magie et les mathématiques et j’aurai beaucoup aimé que le récit tende encore plus dans cette direction.
Parce que la deuxième partie part dans quelque chose de bien moins original même si j’ai apprécié qu’on reste confiné dans cet hôtel sans en sortir.
Casey se met à séduire Ariel, une des participantes, et on se rend compte que le roman date de quelques années parce que le regard masculin est fortement appuyé, avec des remarques sexistes assez lourdes. Mais surtout, j’ai fini par m’ennuyer et ne plus vraiment comprendre ce que les personnages cherchaient à faire, la résolution arrivant heureusement assez rapidement.

Les Magiciens
James E. Gunn
Helios

6 réflexions sur “Les Magiciens

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s