Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings

shang-chi-et-la-legende-des-dix-anneaux-photo-simu-liu-1392198

Shang-Chi va devoir affronter un passé qu’il pensait avoir laissé derrière lui lorsqu’il est pris dans la toile de la mystérieuse organisation des dix anneaux.

2636241.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Clap-board-and-Film-Reel-Vectors

Pendant que le monde entier a les yeux tournés vers Dune, il était temps que je retourne faire un tour au cinéma pour découvrir un nouveau super héros Marvel dont je ne connaissais absolument rien, Shang-Chi et ses dix anneaux magiques.
Du coup on a droit à une origin story améliorée puisque le personnage principal connait déjà tout de sa famille même si il lui manque certains détails.

Shawn est voiturier dans un grand hôtel et vivote tranquillement à San Francisco avec sa pote Katy jusqu’à ce que Razor Fist, un gros vilain roumain avec une lame à la place d’un bras vienne lui voler son collier donné par sa mère décédée. Les deux amis embarquent donc à destination de Macao pour retrouver la sœur de Shawn mais ils sont également attaqués là bas et se retrouvent capturés par le père, possesseur de dix anneaux lui donnant une force prodigieuse et l’empêchant de mourir, et emmenés dans son repaire secret.

2728280.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Les dix anneaux, c’est un concept peu utilisé dans le MCU jusque là et seulement dans les films d’Iron Man. C’est le nom de l’organisation qui le capture en Afghanistan et c’est encore de cette organisation que le Mandarin prétendra être à la tête.
Xu Wenwu n’aime justement pas qu’on l’appelle le Mandarin et il a capturé l’acteur ayant joué ce rôle pour le garder prisonnier dans sa cave, ce qui permet de revoir Ben Kingsley et de me mettre en joie.

Je n’en dirais pas plus sur l’intrigue générale pour ne pas spoiler, mais à partir du moment où tout le monde est capturé, le film s’enfonce un peu dans un creux et a du mal à en ressortir, la faute à des flashbacks qui viennent s’accumuler et qui ralentissent encore plus le rythme

shang-chi-marvel-film

C’est un peu dommage parce que c’est aussi à ce moment qu’on croise la tante des enfants, interprétée par Michelle Yeoh qui est décidément toujours aussi magnifique.

Ignorant tout du héros, ce que j’attendais de ce film c’était surtout les combats et je n’ai pas du tout été déçue. Ils sont magnifiques, celui au bord du vide m’a fait fermer les yeux tellement il me donnait le vertige et le dernier est fabuleux.
J’ai aussi bien aimé les acteurs, Simu Liu en tête et bien sur le délicieux Tony Leung Chiu-Wai, plein de classe et de sobriété, mais surtout les deux interprètes féminines, Awkwafina et Meng’er Zhang.

tenor (2)

Plus qu’avec Black Widow qui marquait la fin d’une époque, ce Shang-Chi est pour moi le véritable point de départ d’une nouvelle phase du MCU. Je suis contente que ce soit fait avec un film dont le personnage principal est asiatique, avec un casting très féminin et qui nous emmène dans une direction bien plus fantastique que ce que je pensais voir un jour exploré.

6 réflexions sur “Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings

  1. Très chouette film et excellente surprise et comme toi je suis d’accord c’est le film qui marque l’entrée dans la nouvelle phase du MCU. J’ai beaucoup aimé les personnage et les acteurs (et le casting féminin) et que l’histoire porte sur la culture chinoise avec des dialogues en chinois et un héros asiatique. C’est comme le reboot de la série Kung Fu sur la CW qui m’a plu pour les mêmes raisons.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s