L’espace d’un an

couv61104126

Rosemary, jeune humaine inexpérimentée, fuit sa famille de richissimes escrocs. Elle est engagée comme greffière à bord du Voyageur, un vaisseau qui creuse des tunnels dans l’espace, où elle apprend à vivre et à travailler avec des représentants de différentes espèces de la galaxie : des reptiles, des amphibiens et, plus étranges encore, d’autres humains. La pilote, couverte d’écailles et de plumes multicolores, a choisi de se couper de ses semblables ; le médecin et cuistot occupe ses six mains à réconforter les gens pour oublier la tragédie qui a condamné son espèce à mort ; le capitaine humain, pacifiste, aime une alien dont le vaisseau approvisionne les militaires en zone de combat ; l’IA du bord hésite à se transférer dans un corps de chair et de sang…
Les tribulations du Voyageur, parti pour un trajet d’un an jusqu’à une planète lointaine, composent la tapisserie chaleureuse d’une famille unie par des liens plus fondamentaux que le sang ou les lois : l’amour sous toutes ses formes.

Barre-de-séparation

La science-fiction s’est souvent un genre assez sombre avec des scénarios prenant place dans des univers pas bien joyeux.
Becky Chambers prend le contre-pied de ce postulat en proposant une histoire radicalement optimiste dans laquelle évolue toute une floppée de personnages bienveillants.

L’action se situe dans l’espace, à une époque où les humains, suite à un exode du à l’appauvrissement de notre planète, viennent de rejoindre une coalition de races extraterrestres, l’Union galactique. Le premier personnage dont on fait la connaissance est Rosalind, habitante de Mars qui rejoint son nouvel équipage en tant que greffière. Le Voyageur est un vaisseau chargé de créer des trous dans l’espace qui formeront par la suite des routes pour relier différents systèmes.
Elle y rencontre Ashby son capitaine humain, Sissix, la pilote, Jenks et Kizzy les deux Techs, Docteur Miam, le docteur cuisinier, Corbin, le spécialiste des algues, Lovey, l’intelligence artificielle  et Ohan les navigateurs.

Pendant un an, on va les suivre dans leurs voyages, leurs rencontres et leurs aventures.
On pourrait croire qu’il ne se passe pas grand chose mais ce roman c’est surtout l’histoire des personnages, à qui il arrive à tous un petit quelque chose qui les fera évoluer ou qui nous permettra de mieux les découvrir. On apprend à les connaitre, à les aimer, à comprendre de nouvelles façons de penser qui sont éloignées des nôtres mais qui sont tout à fait valides.
Chaque chapitre pourrait presque être un épisode, en général focalisé sur un des membres de l’équipage, et l’ensemble forme un très beau roman, en enchainant les tranches de vie.

Personnellement, j’ai aimé toute cette bienveillance rafraichissante mais aussi les questionnements que ce livre apporte, que ce soit au niveau philosophique ou sociétal, nous parlant de liens familiaux bien différents des nôtres, de sexualité, de planètes lointaines, de façons de vivre qui nous semble exotiques et de personnes qui ont choisi de vivre ensemble jusqu’à reformer une famille dans leur vaisseau.
Il est d’ailleurs à noter que malgré toute la positivité qui se dégage, les membres d’équipage ne sont pas toujours d’accord entre eux, ce qui permet d’échanger les points de vue sur certaines décisions difficiles à prendre.

On ne peut rien espérer de bien venant d’une espèce en guerre contre elle-même. Ni autrefois, ni jamais.

On est dans un roman profondément optimiste, qui peut ne pas plaire à tout le monde. Mais pour moi, il est aussi rassurant et permet d’imaginer un futur où les choses pourraient ne pas être faciles tous les jours, mais où les personnes qui y vivent font tout pour y arriver le mieux possible.

L’espace d’un an
Becky Chambers
L’Atalante

5 réflexions sur “L’espace d’un an

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s